Partagez | 
 

 Mission n°2 : Opération Savanna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kathleen Stevenson
Directrice
avatar
Messages : 682
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Mission n°2 : Opération Savanna   Dim 2 Mar - 20:04



Dernière édition par Kathleen Stevenson le Jeu 3 Avr - 21:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://institut-mi6.forumactif.org
Kathleen Stevenson
Directrice
avatar
Messages : 682
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Dim 2 Mar - 20:04

Kathleen était un peu moins angoissée cette fois-ci. Ce n’était pas la toute première mission de l’Institut (la deuxième, tout de même), et ce qu’on demandait aux enfants était moins risqué que de rentrer dans le Reichstag.

Cela n’empêchait pas la femme d’un peu stresser quand même. Heureusement, elle accordait une grande confiance au contrôleur de mission de l’unité A, Anton Priedvedev. C’était un ami russe qu’elle avait appelé, parce qu’il avait le profil tout indiqué pour le rôle. D’abord éducateur dans un orphelinat, il devint ensuite un espion de talent pour le KGB, avant d’être venu se réfugier ici, en Angleterre, sous la menace de Staline. Il fut protégé – et récupéré pour ses dons ─ par le MI6. Kathleen avait travaillé avec lui plusieurs années, avant d’être lancée sur MI6. Elle avait aimé travailler avec lui. Bref, elle lui accordait une grande confiance.

Elle avait préparé avec lui le dossier, tenté de récolter les informations (ce n’était pas évident), et trouver des tâches raisonnables pour les enfants dans l’appel à l’aide que le SOE lui avait lancé. Et voilà. Les agents avaient été prévenus de la mission, et avaient bien évidemment accepté. Qu’attendaient-ils d’autre, après tout ?

Ils montrèrent une motivation exemplaire dans la préparation de l’opération et furent d’une aide fort précieuse. Et le jour J était arrivé.

C’était toujours avec autant d’émotion qu’elle les envoya dans la voiture avec Priedvedev. Lui n’avait pas de rôle particulier. Il était juste là pour veiller à ce que tout se passe bien, et à intervenir si ça se passait mal.

Il y avait quelque chose de particulier aussi, car c’était la première fois qu’une fille était envoyée en mission. Sans surprise, le SIS avait accepté avec réticence. C’était une sorte de test – le dernier, le lui avaient-ils promis. Qu’est-ce que Kathleen avait été satisfaite et soulagée des résultats plus que positifs qu’Ayn avait obtenus !

« Bonne chance » leur cria-t-elle avant qu’ils n’embarquent dans la voiture. « À dans 48 heures ! »

L’opération serait courte, une seule chance s’offrait à eux. Mais elle voulait laisser le temps aux enfants de se familiariser avec le terrain avant de partir à l’attaque, puis de revenir ici. L’aller et le retour se ferait en bateau clandestin qui traversait la Manche.

[Anton Priedvedev ne sera à priori pas joué durant la mission, sauf si c'est nécessaire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://institut-mi6.forumactif.org
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Jeu 6 Mar - 22:13

L’heure était arrivée… Enfin, dans un sens, après avoir traversé le PEI, sué sur mes cours, m’être dépassé sans cesse physiquement – on voyait le changement maintenant ─ j’étais envoyé ; mais d’un autre côté, j’étais plutôt angoissé. Ce qu’on avait à faire n’étais pas incroyablement compliqué, on ne risquait pas grand-chose (quoi que, on n’est jamais au bout de nos surprises, n’est-ce-pas ?), mais c’était ma première mission, et on rentrait dans un camp actif en guerre. Bref, un terrain dangereux.
Plusieurs fois, notre équipe de trois – Ayn et Gaël avec moi ─ avait été réunie pour répéter les détails, pour faire connaissance avec notre contrôleur de mission, pour faire connaissance ensemble.

On formait une assez bonne équipe, même si je sentais toujours la forte affection que portaient mes deux coéquipiers l’un pour l’autre. Du coup, je semblais être toujours un peu de côté. Mais à vrai dire, ça ne me dérangeait pas, parce que ça n’était pas contraire à mon caractère. Je ne suis pas du genre à m’imposer, après tout.

Nous partîmes donc en voiture, après une brève salutation de notre directrice adorée, vers la plage. C’était le vrai point de départ de notre périple, nous prendrions un bateau clandestin, avec certains autres réfugiés, vers la frontière française, Dunkerque, pour être précis, d’où nous nous rendrions à Meucon.

On sentait encore les vents vigoureux et froids de l’hiver, ainsi que quelques flocons persistants – cette saison avait été rude ─ nous fouetter le visage sur la plage. On dû attendre le navire sur la plage, avec d’autres inconnus, mais nous n’avons échangé aucun mot avec ceux-ci. Mieux valait rester discret.

Enfin, il flotta lentement depuis l’horizon jusqu’ici, avec un vieux barbu fumant sa pipe à ses commandes. D’une voix rauque, il nous ordonna de monter à bord. Je n’étais pas particulièrement à l’aise, avec les remous des vagues, mais je tentais tant bien que mal de rester zen et calme.

Il est possible que pendant la traversée, je me sois un peu assoupi, parce que quelqu’un vint me tapoter légèrement sur l’épaule pour indiquer que nous étions arrivés à notre première étape. C’était le début d’une grande aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaël le Plaec
Agent opérationnel débutant
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 26/10/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 12 ans
Missions effectuées: 0

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Ven 14 Mar - 12:35

J’étais évidemment excité à l’idée de partir pour ma première mission, d’autant plus que j’allais retourner en France ! J’avais évidemment accepté, car j’attendais de faire partie d’une opération depuis mon retour du PEI avec ma partenaire. J’avais d’ailleurs était heureux de la retrouver dans le bureau de Kathleen au moment de l’explication car même si je me doutais qu’un de ces jours, on aurait pu partir en mission ensemble, je ne m’attendais pas à ce que ce soit si vite. Quant à l’autre qui participait à la mission, c’était Jorgue, un camarade de l’unité A qui avait été promu opérationnel une session avant la notre. Il était assez sympa, et il ne cherchait pas à être le centre d’intérêt à tout prix, donc on pouvait discuter sans problèmes avec lui.

Soucieux, je m’étais investi le plus possible lors de la préparation de la mission car je voulais que ce soit un véritable succès. En plus des conséquences que ça pourrait avoir, rater pourrait peut-être même faire fermer le MIS, et je me retrouverais alors endroits où aller. Mes partenaires de missions avaient la même détermination que moi, je me posais des questions sur Jorgue, car comme il avait été promu avant nous mais que c’était aussi sa première mission, peut-être avait-il été encore plus impatient de l’avoir ?

Finalement, quand fut venu le moment du départ, je m’amusais silencieusement de l’inquiétude de la directrice, qui bien que légitime, rappelait plutôt l’attitude d’une mère qu’une… Directrice d’un organisme ultra-secret. Me détendant dans la voiture d’Anton Priedvedev, je ressentais finalement un peu le trac, me demandant ce qui allait se passer, et doutant un peu, malgré mon entraînement, de a réussite. Sûrement une appréhension normale. Je jetais un coup d’œil à mes partenaires, me demandant s’ils ressentaient la même chose.

Une fois sur la plage, le point de départ de notre mission, j’attendais le bateau qui devait nous mener à Dunkerque, commençant à parler avec Ayn. Parfois, comme je n’avais pas encore des liens très forts avec Jorgue, d’autant plus qu’il était plus âgé, j’oubliais un peu sa présence et parlait avec la blonde comme pour le PEI. Toutefois, je me rendais compte par moment qu’il était bel et bien là et essayait de lui donner un sujet de conversation. Il y avait d’autres réfugiés, mais pour éviter de se disperser, nous n’allions pas vers eux. Finalement, le bateau leva l’ancre et nous partions pour Dunkerque.

J’avais hâte de retourner en France, même si ce n’était pas des endroits où j’avais vécu et que c’était pour seulement quelques jours, mais à part le MIS, je ne connaissais rien de l’Angleterre et j’étais donc moins attaché à ce pays. Je me disais que cela changerait sûrement avec le temps… Le capitaine me semblait moins agréable que celui que j’avais connu lors de ma première traversée. Mais ce n’était peut-être qu’une apparence. Finalement, j’allais réveiller Jorgue pour le prévenir de notre arrivée à Dunkerque.

Une fois mis pied à terre, je savourais le fait de me retrouver sur la terre ferme. Et quelle terre ! Je me demandais si je n’étais pas le plus heureux de cette mission en somme. J’allais accomplir à la fois ma première mission et j’étais en France. Soupirant, je me rendis compte que maintenant que la première étape était atteinte, j’étais plus positif quant à l’issue de la mission. Le stress était passé. Nous fîmes le trajet pour rejoindre Meucon, où l’opération Savanna allait réellement débuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayn Klein
Agent opérationnel débutant
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 24/10/2013

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 11 ans
Missions effectuées: 0

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Sam 15 Mar - 16:28

Comme les autres agents, Ayn avait dû attendre plusieurs mois avant qu'on ne lui confie sa première mission, c'était un peu étrange, sachant que les occupations ne devaient pas manquer, mais elle supposait que trouver des taches adaptées pour des enfants n'était pas une mince affaire, et puis elle avait profité des derniers mois pour apprendre encore énormément de choses, que ce soit en langue, en technique de combat, en espionnage ou dans n'importe quelles autres matières. L'emploi du temps des enfants était évidemment très chargé, mais cela ne l'avait pas empêchée d'attendre avec impatience de recevoir une mission.

Avant d'accepter, la gamine avait lu l'ordre plusieurs fois afin de ne pas passer à coté d'une information, ils allaient devoir aider le SOE à mener une mission de la plus haute importance, lutter contre les bombardements en tuant un maximum de pilotes. Au début la gamine ressentit de la culpabilité, son travail ne se résumait qu'à récolter des informations, on ne lui demandait heureusement pas de tuer elle-même, mais indirectement elle participait à des meurtres. En dépit de leur appartenance au camp ennemi, les pilotes restaient des humains, certains n'avait peut-être même pas choisi leur situation. Mais très vite, ce sentiment s'estompa, la guerre c'était ça, tuer où être tué, les pilotes avaient eux aussi tué des dizaines de gens qui eux n'avaient rien fait, c'était horrible à penser, mais ils méritaient leur sort, ne serait que parce que cela aiderait les Anglais et les Français à gagner face au terrible régime.

Durant la préparation de l'opération la blonde fit preuve d'un grand investissement, elle ne voulait surtout pas compromettre l'opération, elle n'avait quand même pas passé tant de temps à s'entrainer et à suer sang et eau pour échouer! Ses partenaires étaient Gael et Jorge, elle songea que partir avec Riza aurait été appréciable, au moins elle n'aurait pas été la seule fille! Mais, petit à petit la jeune avait appris à accepter le fait qu'elle devrait passer les prochaines années de sa vie avec un entourage majoritairement masculin. Au moins, elle partait avec Gael avec qui elle avait noué un lien d'amitié très très fort grace au PEI, elle ne connaissait pas plus que ça Jorge, mais c'était quelqu'un de fiable et sympathique.

Elle était la seule agente de l'unité B, pas besoin d'être un génie pour comprendre qu'elle devait sa place dans l'opération à sa maitrise de l'allemand, c'était encore une preuve que tous les agents devraient apprendre la langue de Goethe, même si l'idée de faire collaborer les deux unités convenait tout à fait aussi. Avec son ancien binôme elle apprenait toujours le français, mais elle était loin de le parler couramment, Ayn connaissait toutefois des mots utiles qui pourraient l'aider en situation de détresse au même titre que Gael en allemand.

Quand le jour tant attendu fut avant arrivé, Ayn se leva tot, prit une douche avant de rejoindre les autres reparler une dernière fois des détails avec la directrice qui semblait stressée, après toute l'organisation n’en était qu’à ses débuts, le succès ou non de l’opération influencerait fortement la suite des événements pour elle et les agents. Ils montèrent donc la voiture avec le contrôleur avant de rejoindre un bateau, celui-ci traverserait la manche pour les mener jusqu’en France.

La traversée lui rappela son périple entre l’Angleterre et Berlin, évidemment l’ambiance était totalement différente, après tout le trajet était moins longue, et elle était accompagnée. La russe se souvenait de l’appréhension qu’elle avait éprouvée avant d’accoster en Angleterre à l’idée d’échouer à la mission qui lui avait confié son père, cette fois elle avait encore une mission à accomplir et ressentait une certaine appréhension aussi, ce qui devait être tout à fait normal. Mais au moins, elle avait des certitudes quant à son avenir lointain. Dans le bateau elle discuta principalement avec Gael qu’elle connaissait le mieux, comme lors de leur PEI où des soirées dans le dortoir d’ailleurs, mais les deux essayèrent quand même d’amener Jorge à participer à la conversation par égard envers lui.

Après le trajet en bateau, les gamins furent emmenés en voiture par le contrôleur à Meucon, pendant ce temps la petite songea qu’elle n’aurait pas pensé voir la France si vite. Après un ultime briefing de la part du contrôleur qui lui aussi était relativement stressé, les enfants sortirent de la voiture, la mission allait enfin commencer pour de bon ! D’abord, il fallait repérer le terrain afin de décider de manière définitive quelle serait la stratégie à adopter. Après quelques minutes de marche durant lesquelles les agents se comportaient comme des enfants tout à fait normaux, fidèlement à leur couverture, ils arrivèrent non loin du fameux lieu, il s’agissait d’un espéce d’aéroport, avec des pistes d’où les avions allemands décollaient. C’était sans doute une ancienne base française saisie par les Allemands, rapidement le trio commença à rechercher l’endroit le plus adéquat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Dim 6 Avr - 20:10

Tout avait été préparé avec le plus grand soin, visiblement. Une voiture nous attendait dans le petit port de Meucon. C’était un centre naval de bien petite taille, et l’activité y était moindre : seul deux trois bateaux flottaient paisiblement sur l’eau, et quelques marins qui semblaient avoir bu plus que de raison la nuit précédente titubaient avec difficulté vers leur habitation, sans doute. L’endroit était effrayant de par son silence, comme mis à l’arrêt et dévasté par la guerre. En fait, à une époque, le port avait dû être la principale source de revenus de ce petit village. Les bombes n’avaient même pas été nécessaire, ici…

Nous montâmes dans le véhicule, donc, que Anton venait d’ouvrir avec une clé de contact qu’il avait récupéré je-ne-sais-où. Il rentra cette dernière dans la serrure de démarrage, appuya sur les pédales de gaz et s’en alla à toute vitesse, comme si, lui non plus, n’avait pas envie de rester ici. La route défila devant nos yeux. On était dans le nord de la France, le paysage était donc un peu semblable à ce que j’avais connu en Belgique, avant d’arriver au MIS.

Nous n’avions visiblement pas le temps de nous installer, parce que la voiture s’arrêta non loin d’un champ. Pourtant, la nuit du 15 mars, où le vol devait avoir lieu, semblait encore fort loin ! Je sortis un carnet de mon sac, ainsi qu’un crayon, pour transférer le tout dans la poche de ma veste. Cela serait fort pratique, quand il s’agirait de devoir trouver l’endroit le plus adapté pour atterrir.

C’était assez fou de nous demander ça, tout de même, dans le sens où je n’avais jamais fait de parachute. À cette remarque, formulée lors de la préparation de l’opération, Kathleen m’avait informé, néanmoins, qu’Ayn et Gaël avaient fait un saut en parachute le premier jour de leur entraînement initial.

Le champ était assez large, avec, à gauche quelques arbres qui venaient casser la monotonie du paysage, et à droite, au loin, du bétail en train de brouter paresseusement de l’herbe. Une clôture les séparait de nous, et au milieu de cette importante distance, un panneau solitaire, en bois, se tenait là. Mais il était trop loin pour que je puisse lire ce qu’il y était écrit. Et comme mes coéquipiers étaient déjà plus loin que moi, je ne pus m’arrêter pour aller regarder.

Et enfin, là, devant nous, sortit de terre la base militaire qui était notre cible. En tout cas, pour la discrétion des soldats, ça s’annonçait d’ores et déjà compliqué. Maintenant, il fallait trouver l’endroit le plus adéquat pour atterrir sans se blesser et sans être vu. Je jetai un regard aux alentours, mais rien n’était réellement satisfaisant à mes yeux.

La seule piste que j’avais vue était le panneau, donc je m’en approchai avec curiosité. Mon quelque chose me freina brutalement dans mon élan. Je n’arrivais plus à lever les pieds de là où j’étais, et doucement même, je sentais la boue commencer à me lécher avec gourmandise les mollets. Je pâlis. Je croyais maintenant savoir ce qu’il était écrit sur le vieux panneau en bois.

Tant pis pour la discrétion, j’hélai mes camarades pour qu’ils viennent à mon secours…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen Stevenson
Directrice
avatar
Messages : 682
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Dim 21 Juin - 14:45

[Message du Staff : vu l'inactivité de Ayn et Gaël, Jorgue va continuer et clôturer la mission seul. Si vous voulez revenir, n'hésitez pas à vous signaler, on s'arrangera Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://institut-mi6.forumactif.org
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Lun 22 Juin - 16:37

Une fois sorti de ce pétrin grâce à l’aide de mes amis, nous nous reprirent nos investigations. On nous avait appris à vite se remettre de ses émotions, au MIS. Pas le temps de laisser son cœur se calmer, il fallait savoir contrôler ses pulsions. Je pris mon carnet que j’avais eu la chance de mettre dans une poche supérieure de ma veste pour qu’il ne soit pas englouti par les sables mouvants. Je notai qu’il fallait absolument éviter cette zone sur mon schéma. Autrement, l’opération Savanna n’irait pas bien loin.

Tandis que les autres repartirent dans leur coin, je continuai l’investigation de mon côté. On écartait donc la piste de ce panneau solitaire bien sinistre. Que restait-il ? Il y avait une rangée d’arbres qui avaient l’air de plutôt mal se porter au vu de leurs branches qui pendouillaient tristement dans le vide. Pas une cachette sensationnelle… Qu’à cela ne tienne, je dessinai quand même ces troncs sur ma feuille.

Comme il n’y avait rien d’intéressant aux alentours, je m’intéressai au dénivelé du terrain. Peut-être qu’il s’agissait là d’une piste exploitable. Bien que l’étendue de terre fût assez plate, il y avait par endroit des mottes de terre de taille moyenne, qui pouvaient éventuellement servir de cachette. Ce n’était toutefois pas réellement satisfaisant. Peut-être fallait-il s’intéresser aux autres côtés du bâtiment. Devant me semblait trop risqué. À gauche ou à droite, par contre, il y avait de quoi faire.

Une vieille bâtisse tenait tant bien que mal debout du côté gauche. Il devait sans doute s’agir d’une étable ou quoi. Le toit ne semblait plus être présent, il avait dû être arraché par une tempête. Ça pouvait être une piste. Du côté droit, il y avait de grandes bottes de foin, sans doute là pour nourrir le bétail. Je notai tout ça sur mon schéma et retournai vers Anton qui nous attendait à la voiture. Il semblait y avoir un problème… Je m’approchai à vive allure, inquiet, maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Mar 23 Juin - 22:09

« Jorgue, monte vite dans la voiture » me pressa Anton. Il semblait y avoir urgence. Je courus aussi vite que je pus et sautai sur le siège avant. La voiture démarra en trombe. Je jetai un coup d’œil derrière, les deux autres semblaient secoués de spasmes violents. Qu’est-ce qui avait bien pu se passer ?

Je voulus interroger notre contrôleur de mission, mais il avait l’air tellement stressé et concentré sur la route… Peut-être valait-il mieux que j’attende. Je me retournai une nouvelle fois vers me co-équipiers, ou du moins ce qu’il en restait. Ce n’était que cette fois-ci que je remarquai les taches rouges qui constellaient leur visage. Ils s’étaient donc fait piquer. Je ne sais pas par quoi, mais je le saurais bien assez vite.

Après une route bien nerveuse, nous arrivâmes enfin à l’hôpital le plus proche – Anton avait dû s’informer de tout ça au préalable, sans doute – et Anton sortit précipitamment de la voiture pour ouvrir la porte aux deux autres, qui sortirent tant bien que mal du véhicule. Tous trois se précipitèrent vers l’accueil, pendant que moi, j’étais laissé derrière. Je ne pouvais rien faire, donc mieux valait ne pas traîner dans leurs pattes. Je serais plus un poids qu’autre chose.

Je sortis néanmoins vers l’accueil. Mes trois compagnons n’étaient déjà plus là. Devais-je rester à l’accueil, ou attendre quelqu’un dans la voiture ? Je décidai de retourner dans la voiture. Je pourrais réfléchir à tout ce que j’avais pu observer sur le terrain. Je sortis mon carnet de la poche de ma veste, et observai mes schémas.

Pour moi, les agents pourraient sans trop de problème atterrir derrière le bâtiment, comme il n’y avait rien. Ils ne risquaient donc pas de se prendre le parachute dans un quelconque obstacle. Après, ils pourraient aller se cacher des deux côtés de la cible : d’une part dans le vieil hangar, d’autre part derrière les bottes de foin. Il ferait suffisamment noir, je crois, pour qu’ils ne soient pas vu.

Je notai ces idées dans un coin du schéma, où ça ne gênait pas la lecture de ce dernier. Maintenant, il n’y avait plus qu’à attendre… Et justement, la porte de l’hôpital s’ouvrit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Mer 24 Juin - 22:13

Anton revint tranquillement vers la voiture, visiblement plus détendu que tout à l’heure. La portière du conducteur s’ouvrit. Je lui lançai un regard interrogateur, suivi d’un « Alors ? » inquiet.

« Ne t’en fais pas. Ce n’est pas trop grave. Ayn et Gaël sont tombés sur un nid de guêpes et ont été violemment piquées par plusieurs d’entre elles. Tes coéquipiers ont surtout besoin de repos, maintenant, et seront donc rapatriés au MIS dans la nuit. » Sa voix était calme et posée, il gérait bien la situation, et ça se voyait.

« Et la mission ? » m’enquerrai-je

« Elle continue, ce n’est pas bien grave si tu es tout seul. Mais comme Ayn n’est plus là, on abandonne le point 3 de l’ordre de mission. »

Quel était le point trois déjà ? Récolter des informations sur la Kampfgeschwader, point dont Ayn devait s’occuper vu qu’elle parlait allemand. Le éventuellement en début de phrase m’avait marqué lors de l’étude de l’ordre de mission. À raison visiblement… Comme s’ils avaient prévu le coup. C’était étonnant. Bref, maintenant, j’étais seul. Avec Anton, mais le seul agent responsable pour cette mission. Je ne peux pas pour autant dire que cela m’angoissait. J’étais de nature calme, je ne stressais que très rarement. Finalement, tout seul ou à trois, ça ne changeait pas grand-chose pour moi. Surtout que je ne connaissais pas très bien Ayn et Gaël.

« On fait quoi, maintenant ? » Demandais-je. Parce qu’avec tout ça, le jour commençait déjà tout doucement à tomber. Le ciel était en train de s’assombrir, des nuages menaçants flottaient au loin. Le parking était désert pour le moment. L’hôpital devait être peu demandé, ce qui était étonnant en temps de guerre. Ou bien personne ne disposait plus d’une voiture.

« On rentre à l’hôtel et on fait le point sur ce que tu as déjà pu découvrir aujourd’hui. Demain, on y retourne pour le point deux de l’ordre, et puis on rentre au MIS. Ça te semble un bon programme ? »

« Oui, Chef » approuvai-je, avant que le moteur ne se mette en marche et que les roues tournent de plus en plus vite, pressées de pouvoir se reposer après les nombreux kilomètres parcourus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Jeu 25 Juin - 21:49

Nous étions à présent dans notre chambre. L’hôtel était de confort moyen. Je ne crois pas qu’MIS manquait d’argent, mais ils ne voulaient pas trop nous habituer au confort en mission, peut-être, afin que nous ne nous ramollissions pas trop. Mais je ne me plaignais pas. On ne nous avait pas non plus logés dans un taudis.

Je pris une douche rapide, après l’incident de cet après-midi, avant de rejoindre Anton pour que l’on fasse le point. Je sortis mon carnet de ma poche et lui montrai le schéma que j’avais réalisé. Je lui livrai également ce que j’avais pensé dans la voiture en l’attendant. Comme d’habitude, son visage ne laissa rien transparaître. Mais j’étais plutôt confiant. En tout cas, je n’avais pas trouvé mieux. Lorsque j’eus fini mes explications, il réfléchit un instant, et enfin exprima ce qu’il pensait de ces résultats.

« C’est plutôt bien pour une première mission, Jorgue. Tu te débrouilles bien, d’autant plus que, contrairement à Ayn et Gaël, tu n’as jamais fait de parachute. Leur intervention aurait pu nous être utile, d’ailleurs. Mais bon, le sort en a décidé autrement donc tant pis. Seulement, ça manque un peu de précision, ton schéma. Au-delà de ça, c’est une bonne chose que tu proposes des idées comme ça, mais ne t’attends pas forcément à ce qu’elles soient prises. C’est les dirigeants du commando parachute qui décideront de ça. Ce n’est pas ton rôle. Tu as d’ailleurs de la chance qu’ils ne savent pas que ces infos viennent d’un enfant. Sinon, ils ne l’auraient surement pas pris au sérieux. Là, ils ont simplement demandé des infos au MI6 qui les livrera sans plus de précisions. Je te dis ça pour que tu ne sois pas déçu, mais de toute façon, il y a peu de chances que tu entendes encore parler de cette opération par la suite. En tout cas pas des détails. C’est une opération secrète et elle doit le rester. Si je dois dire ce que j’en pense personnellement, par contre, c’est une bonne initiative de se creuser les méninges. Même si ce ne sera sans doute pas utilisé, ça t’entraîne à inventer des plans d’attaques. »

J’étais satisfait. J’avais fait du bon boulot et c’était l’essentiel.

« Ça marche, Anton. Je suis content de ce que tu m’as dit. »

L’homme me sourit.

« Tant mieux » répond-il « Je pense maintenant que nous devrions aller dormir pour être en forme… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Ven 26 Juin - 17:56

Je dormis à poings fermés cette nuit-là. Les récents événements m’avaient épuisé. On se leva à l’aube, parce que l’idéal était de finir aujourd’hui et de rentrer au MIS le soir même. Les premières missions ne s’étalaient jamais sur la durée, histoire de commencer doucement et augmenter graduellement la difficulté des tâches qui nous étaient données. C’était excitant, quelque part…

Mais ce n’était pas encore le moment de penser au futur. Il me fallait d’abord me concentrer sur ma tâche du jour : récolter des infos sur le bâtiment qui se dressait sur la plaine analysée hier. Ce n’était pas bien différent comme tâche, mais autrement plus compliquée, vu qu’il faudrait trouver une façon de schématiser la structure du bâtiment. Sans me faire repérer, bien entendu.

Anton était allé acheter de quoi déjeuner, ce que nous fîmes en vitesse. Il régla la note à l’accueil, pendant que je finalisais mes affaires. Nous embarquâmes tout dans la voiture et partîmes vers la plaine. Elle était toujours aussi morne et aussi peu intéressante que la veille.

Sur la route, je lui demandai comment il conseillait de m’y prendre.

« Je pense qu’il y a surement un plan du bâtiment quelque part. Une possibilité qui s’offre à toi est de le voler en t’infiltrant. Sinon essayer d’analyser par les fenêtres, mais je pense pas que ce sera suffisant… Je vais rester à l’extérieur, s’il se passe un truc, je pourrai toujours essayer de sauver la situation.»

Je déglutis. Ça n’allait pas rigoler, aujourd’hui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Lun 13 Juil - 21:56

Pour avoir fait le tour du bâtiment la veille, je savais qu’à gauche se trouvaient les bureaux – où il y aurait probablement le plan – et à droite le hangar d’où partaient les avions. La porte d’entrée était de l’autre côté. Soit je rentrais par le hangar, soit par une fenêtre suffisamment ouverte, soit par la porte ouverte, soit par une éventuelle ouverture par le toit. Il y avait très probablement une évacuation d’air qui débouchait là. Il fallait voir si je pouvais casser l’ouverture discrètement, et si je pouvais m’y faufiler. De toute manière, les trois autres options me semblaient beaucoup trop risquées.

Le toit était assez bas, et j’étais suffisamment grand pour pouvoir m’agripper au rebord. Je m’y hissai souplement – merci les entraînements intensifs – et m’accroupis pour qu’on ne me voit pas. Je me couchai même pour observer les alentours. Le toit était plat. Il était vierge et plat, sauf pour une cheminée et des crottes de pigeon séchées. Une grille métallique, plus loin à gauche, dénotait de la morosité grise-brune de la surface sur laquelle j’étais. C’était peut-être ce que je cherchais.

Je m’y approchai, toujours couché. La matière rugueuse avec laquelle avait été recouvert le toit m’écorchait les genoux, sans pour autant les ouvrir. Ça faisait mal mais je retins de me plaindre. Il fallait que je fasse le moins de bruit possible.

Voilà, j’y étais. Je saisis la grille de mes doigts, mais elle ne se souleva pas. Il n’y avait pourtant pas de cadenas. J’observai les bords de plus près. Elle devait bien être fixée par quelque chose. Effectivement, les coins étaient attachés à des sortes de pièces d’acier. Je n’étais pas vraiment équipé pour m’en débarrasser, néanmoins.

Des petites visses fixaient ces encoches. J’avais une idée de ce que j’allais faire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Ven 17 Juil - 23:20

Je sortis mon crayon de ma poche et enfonçai la mine dans la visse. Bien sûr, ce n’était pas adapté, mais je fis en sorte de tailler le bois pour faire tourner un peu la visse. Une fois cela fait, je pourrais y aller à la main. J’espérais que ça fonctionnerait…. Bingo. Ca prenait du temps, certes, mais ça fonctionnait.

Quelques minutes plus tard, c’était fait. Je dégageai la grille doucement, sans bruit. Je pouvais à présent me faufiler dans le bâtiment. Pour être discret, ça n’allait pas être une mince à faire. Mes pieds, ou mon corps, feraient forcément du bruit contre le métal. Il ne restait plus qu’à espérer qu’ils prennent ça pour un rat ou autre rongeur parasite. En fait, ils trichaient, dans les films ! En plus, c’était assez étroit. Je devrais y aller couché. Mais tant pis, j’avais pas d’autre solution. Je me mis assis, les jambes en arrière, sur le métal. Puis, je poussai mes jambes vers l’arrière pour laisser le haut de mon corps se faufiler de l’autre côté.

Voilà, j’y étais. Couché dans ce tunnel. J’aurais du mal à me relever. Je n’avais pas le choix quant à la direction que je pouvais prendre, j’aurais été incapable de me retourner. Je me mis à ramper tant bien que mal. Il faisait tout noir, je ne voyais rien. Je me cognai la tête contre un bord, signe que je devais tourner soit vers la gauche, soit vers la droite. Et c’était trop étroit pour que je fasse dépasser mon bras. J’avançai doucement ma tête vers la droite et me recognai le crâne. Ma tête tournait. J’allai vers la droite. Pitié qu’il ne s’agisse pas d’un cul-de-sac. Sinon j’étais dans la merde…

Je redoutai le choc avec appréhension…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Lun 20 Juil - 22:50

Heureusement, le choc redouté n’arriva pas. Ma tête passa et je me tortillai pour passer le reste de mon corps, le tout sans bruit. C’était loin d’être évident, mais d’une manière ou d’une autre, j’y parvins. Toujours pas de lumière, ce qui voulait dire que je devais tourner au moins une fois encore pour parvenir à une grille. Je continuai donc à ramper en avant, malgré les plaintes de mon corps. Mes genoux lancinaient. C’était relativement douloureux et je retins un gémissement.

Elle était là, la source de lumière. Enfin. Je m’y dirigeai tant bien que mal et observai où j’étais arrivé : un bureau avec divers cartons et une ou deux tables. Mais personnes, et la lumière éteinte. C’était parfait. J’agrippai la grille, mais elle était bloquée. Je jetai un coup d’œil, ce qui n’était pas évident avec le peu de lumière environnante. Il y avait quatre loquets pour retenir l’accès. Je les tournai tous, et retirai la plaque. C’était facile, parce que les bords inférieurs qui retenaient celle-ci étaient de mon côté : la grille se soulevait donc vers moi.

Je faufilai mon corps à travers le trou – une chance que j’étais mince – en prenant soin de laisser un bord de la grille accessible une fois que j’étais en bas : il faudrait que je remonte. Par contre, ça réduisait fameusement mon temps d’opération, parce que je risquais plus de me faire repérer. Mais j’eus une autre idée : je laissai la plaque presque contre, mais pas tout à fait, pour pouvoir remonter ensuite. La chance était de mon côté : une table me réceptionnait dans ma chute, et elle me permettrait de monter aisément dans le conduit d’aération pour sortir.

Voilà, j’étais dans le bâtiment. Il ne restait plus qu’à trouver les plans… Mais où pouvaient-ils bien être ? Je réfléchis, mais entendis des pas arriver. J’ouvris une des caisses qui était à mes pieds et me cachai dedans, en espérant qu’ils n’ouvriraient pas ou ne la transporteraient pas. Sinon, je devrais me défendre avec tout ce que je connaissais en sport de combat. Ce n’était pas vraiment un problème, mais deux corps inertes, c’était assez peu discret…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Mer 22 Juil - 21:37

Deux types rentrèrent dans la pièce – je pouvais le dire parce qu’il y avait deux bruits de talons différents – discutèrent brièvement, en allemand je crois. Mais je n’en étais pas sûr, comme je ne parlais pas cet idiome. Puis, après un temps qui parût interminable, ils firent demi-tour et s’en allèrent.

J’attendis encore quelques secondes pour m’assurer que le silence régnait et que personne n’était là. Puis, je sortis sans bruit de ma caisse. Bon, maintenant, il fallait tout de même procéder vite. Où pouvait bien se cacher le plan du bâtiment ? La réponse qui me semblait la plus évident était : dans le bureau du sergent, caporal ou autre chef qui dirigeait cet endroit. Et pour ça, il fallait déjà que je sache où je me trouve.

Avec infimes précautions, je sortis de la salle – il n’y avait pas de porte, seul un trou béant indiquait que j’étais passé dans une autre pièce – pour pénétrer dans la suivante qui, elle, menait directement à un couloir. Je me collai contre le mur près de la porte, qui par chance était légèrement ouverte, et m’assurai qu’il n’y avait personne dans le couloir par le son. Rien, le silence bourdonnait dans mes oreilles. Je passai ma tête par l’entrebâillure et jetai un coup d’œil au couloir effectivement désert.

Il n’était pas question de perdre du temps, je m’engouffrai dans le couloir. Sans doute que la plupart des aviateurs étaient rentrés chez eux et qu’il ne restait plus grand monde pour rôder dans les couloirs. Celui dans lequel j’étais – est-ce qu’il y en avait d’autres ? C’était une bonne question ! – faisait environ 50 mètres de long. Je parcourus, le corps plus ou moins accroupi, le couloir, car toutes les portes disposaient d’une petite fenêtre et il était évident que je ne voulais pas être vu. Toutes, sauf une, dont la vitre était tintée. Bingo !

Un petit panneau indiquait la fonction qu’occupait la personne de ce bureau : Lieutenant. C’était lui que je cherchais. Enfin, non. Lui, je préférais ne pas le trouver. Je collai ma tête contre la porte, mais je n’eus pas le temps d’entendre l’activité intérieure du local, parce qu’à nouveau, quelqu’un approchait. Tant pis, j’ouvris la porte discrètement et me faufilai à l’intérieur, en priant qu’il n’y ait personne.

Je fermai la porte derrière et me retournai…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Sam 25 Juil - 12:56

Il était là, assis à son bureau. Le regard à la fois incrédule et sombre. Il faisait froid dans le dos, ce lieutenant. Il fallait agir vite. Le prendre par surprise. Ce gars ne s’attendait sans doute pas à se trouve face à quelqu’un qui maîtrisait le Taekwondo et la boxe à un niveau suffisant pour tuer quelqu’un, ceci après des heures et des heures d’entraînement pour pouvoir enchaîner les coups, et ce de façon suffisamment précise.

Bien entendu, mon but n’était pas de le tuer. Ce n’était pas dans mes valeurs. Il fallait l’assommer en silence, histoire de pouvoir fouiller son bureau tranquillement après ce plan et enfin sortir d’ici.

L’homme sembla perdu et ne savait que faire. Après tout, je n’étais qu’un ado. Il s’empara de son flingue, mais beaucoup trop tard. J’avais posé ma main sur son bureau afin de balancer mes pieds en avant et les faire atterrir dans sa figure. L’homme était déjà sérieusement sonné, même s’il avait l’air plutôt solide. Une fois de l’autre côté du bureau, je fis la prise que j’avais en tête, qui assommait quiconque à coup sûr, à condition de bien la faire. Comme je l’avais répétée au moins une bonne centaine de fois, je l’exécutai parfaitement et le lieutenant se retrouva par terre en moins de deux.

Je le pris par les épaules et le tirai vers une armoire pour cacher son corps. Si quelqu’un entrait inopinément, je n’avais qu’à me cacher, moi, et pas le lieutenant en plus.

Je fis le tour de son bureau, ouvris plusieurs tiroir et fouillai parmi tous les documents, avant de tomber enfin sur le précieux objet. Je le rangeai dans ma poche. Il était temps de s’en aller d’ici et d’en finir avec ce bâtiment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   Lun 27 Juil - 21:34

Je fis donc demi-tour en faisant attention qu’il n’y ait personne pour me voir et retournai dans la petite salle d’où je venais, sans encombre cette fois-ci. Je remontai dans le conduit et pris la précaution de fermer la plaque derrière moi. Je rampai tant bien que mal dans l’espace sombre et étroit qui me servait de sortie de secours.

Alors que j’arrivai à l’espace lumineux qui indiquait le trou où j’étais rentré, j’entendis l’alarme tonitruante soudainement déchirer le silence ambiant. Merde. Le lieutenant avait dû se réveiller et avait été tirer la sonnette pour qu’on m’attrape. Pas de chance pour eux, j’étais trop rapide.

Je m’extirpai hors du bâtiment. J’étais à présent sur le toit, dont je sautai avec allégresse en me rattrapant sur le sol sans me faire mal. Je courrai vers Anton.

« Je crois qu’il est temps de s’en aller ! » lui dis-je lorsque je passai devant lui, en gigotant le plan sous ses yeux. Il me suivit et nous sautâmes dans la voiture. Il était moins une. Je vis des allemands courir derrière nous.

Le contrôleur de mission démarra en trombe, fit un demi-tour spectaculaire et appuya sur la pédale d’accélération pour se casser vite fait d’ici. Il était hors de question que les allemands nous poursuivent !

« J’ai tout arrangé pendant que tu étais à l’intérieur. On reprend le bateau maintenant. On arrivera donc cette nuit à l’institut ! »

Silence. J’accueillais cette nouvelle avec joie, mais j’étais trop essoufflé pour répondre quoi que ce soit.

« Au fait, bravo, Jorgue ! Tu as fait un boulot incroyable ! » renchérit-il avec un sourire.

Je me contentai de glapir un « merci » avant de m’enfoncer dans le siège plutôt confortable. J’étais satisfait de moi. J’avais déjà une mission de réussie à mon actif maintenant. Le début d’une longue série, j’espérais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mission n°2 : Opération Savanna   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission n°2 : Opération Savanna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entre mission de sauvetage et opération d'infiltration
» La ration du soldat
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» tuto haradrim, opération désert
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Modern Institute of Seafront :: The Institut - Zone Rp :: 
Dans le reste du monde
-