Partagez | 
 

 C'est Carnaval!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kathleen Stevenson
Directrice
avatar
Messages : 683
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: C'est Carnaval!   Ven 14 Mar - 13:05


Kathleen se levait du bon pied ce matin. Depuis qu'elle sélectionnait soigneusement ses recrues, elle n'avait plus eu de gros problème de discipline, et n'avait opéré aucun renvoi depuis longtemps. De plus, quelques agents étaient rentrés de mission et les opérations s'étaient globalement bien passées. Elle avait quelques inquiétudes sur l'état psychologique de certains agents, mais ils semblaient tous épanouis à l'institut et avaient probablement juste besoin de récupérer ici et de profiter un peu de leur vie d'enfant dans un cadre sain.

C'était aussi la fin de la période de carnaval, une fête joyeuse qui égayait souvent l'atmosphère. Un petit concours de déguisement avait été organisé cette année, Kathleen avait trouvé le temps de s'en occuper elle-même car les paperasses se tassaient un peu, elle en avait moins qu'avant. Elle avait réussi à convaincre les membres du gouvernement du bien fondé de cet institut, et ce grâce au succès des missions et à la bonne santé des agents. Elle n'avait donc plus autant de papiers à faire pour justifier ses actions au sein du MIS, elle était d'ailleurs bien heureuse de ce petit allègement. Cela lui permettait de passer plus de temps avec les enfants, c'était d'ailleurs la partie du métier qu'elle aimait le plus.

Elle arriva au réfectoire ce soir là avec une tenue plus colorée que d'habitude. Elle espérait d'ailleurs que les enfants avaient joué le jeu, ce qui rendrait l'ambiance à l'institut plus chaleureuse. En arrivant au réfectoire, là où toutes les recrues étaient en train de terminer leur dîner, elle constata avec une pointe de déception que les costumes n'étaient pas aussi chatoyants qu'elle ne l'avait imaginé. Elle s'était laissée bercée par les souvenirs d'enfance qu'elle avait lors du carnaval, mais elle se souvint rapidement que le contexte de guerre n'aidait pas les enfants à trouver des choses aussi futiles qu'un déguisement. Cela, ajouté au fait qu'ils n'avaient pas de possibilité de sortir du campus pour gagner une zone civiles avec des magasins, expliquait largement pourquoi les déguisements étaient assez pauvres. C'était forcément le cas lorsqu'on devait constituer quelque chose d'artistique avec les moyens du bord, et ce qu'on trouvait au MIS n'était en général pas très coloré... Elle fut cependant impressionnée par l'effort manifeste des enfants pour trouver quelque chose, même si c'était peu visible. Elle pouvait sentir qu'ils avaient tous besoin de rire un peu en ce contexte sombre - les nazis étaient littéralement en train d'engloutir l'Europe...

A la fin du dessert, Kathleen se leva et frappa trois fois des mains pour obtenir le silence. Elle prit alors la parole avec son sourire habituel et sa voix enjouée, celle qu'elle arborait également aux fêtes en tout genre.

" - Bonsoir les enfants ! Je suis ravie de vous retrouver ici en cette fin de carnaval. J'espère que vous avez tous eu le temps de trouver un petit quelque chose pour égayer votre tenue ! Je vous demanderai de vous lever un par un pour nous montrer le déguisement que vous avez trouvé. Nous délibérerons ensuite avec le personnel enseignant pour élire le vainqueur de ce carnaval, qui se verra offrir un cadeau spécial ! C'est à vous les enfants ! "

Sous le regard de Kathleen, Marcus Prevarius, le professeur de tir un peu sadique, mit alors en route son vieux tourne-disque pour mettre une musique d'ambiance dans le réfectoire. Cela aiderait peut-être les enfants à se lâcher et à s'amuser !


Dernière édition par Kathleen Stevenson le Mar 8 Avr - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://institut-mi6.forumactif.org
Mutamuriza Karinga
Agent opérationnel débutant
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 11/09/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 13 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: C'est Carnaval!   Lun 17 Mar - 17:30

Riza s'était à présent bien habituée à sa vie au MIS, même si elle n'arrivait pas vraiment à s’accoutumer à la météo fraîche et pluvieuse de l'Angleterre. Elle était cependant plus sereine qu'avant, elle restait assez solitaire mais avait réussi à se faire quelques amis. Les cours étaient intéressants, mais elle ne faisait pas du tout confiance aux instructeurs hommes. Elle avait l'impression qu'ils cherchaient sans cesse à les coincer, à leur faire peur, à piéger les enfants. Heureusement, Kathleen était là, c'était la seule adulte en qui Riza avait pleine confiance. C'était d'ailleurs la seule qui leur parlait correctement, comme une mère, et qui essayait d'égayer un peu leur quotidien pour leur faire oublier les horreurs qui se passaient à l'extérieur. Mais la fillette savait qu'ils étaient chanceux d'être ici, bien traités et à l'abri. Peu d'enfants avaient cette chance dans le monde, aujourd'hui.

La journée de cours s'était globalement bien passée, Riza avait fait d'énormes progrès en anglais et le professeur l'avait félicitée. Elle était assez fière d'avoir réussi à s'adapter finalement à une culture et à un mode de vie aussi différents que les siens, même si son pays lui manquait toujours. Ce soir là, elle se rendit au réfectoire en même temps que les autres enfants. C'était la fin du carnaval, et la directrice avait organisé une fête avec un concours de déguisement pour clore cet événement en beauté. Riza ne savait rien du carnaval, elle n'avait jamais fêté cela chez elle. Mais elle aimait bien le principe des habits colorés et de la bonne humeur, elle en profitait donc comme tout le monde. Au milieu de ses camarades, elle observait les déguisements des autres, qui étaient fournis et inventifs. Elle-même s'était trouvée quelques plumes en chassant quelques oiseaux dans le parc avec Gabriel - c'était un des seuls enfants de l'institut qui les chassait presque aussi bien qu'elle. Elle avait réussi à rassembler des oiseaux assez colorés et en avait délicatement retiré les plumes pour se fabriquer une tiare, avec des tiges et du bois trouvé à côté du lac. Le résultat n'était pas fou, mais ça tenait sur sa tête et autour de son cou, c'était le principal. Elle s'était rajoutée des traits de couleurs avec de la peinture qu'elle avait emprunté à un camarade de dortoir. La peinture séchée la grattait un peu, mais heureusement elle n'allait pas garder cet accoutrement très longtemps, c'était juste pour la soirée.

Le repas du soir fut succulent, un peu plus recherché que d'habitude, probablement pour marquer la fin du carême. A l'institut, les cuisiniers essayaient de s'adapter à un peu toutes les habitudes alimentaires de toutes les religions, ce qui était assez compliqué. Riza ne comprenait rien à tout cela, mais elle mangeait ce qu'on lui servait et c'était généralement correct. Parfois, elle faisait des cérémonies rituelles dans le bois avec les oiseaux qu'elle chassait elle-même. Elle savait que des petits oiseaux ne suffisaient pas à contenter les Dieux, mais c'était tout ce qu'elle pouvait trouver ici, et les dieux n'avaient pas l'air trop mécontents puisqu'elle était plutôt chanceuse depuis son arrivée en Europe. Elle se devait donc de continuer les rituels de ses ancêtres, pour les remercier.

A la fin du repas, la directrice se leva pour parler. Les enfants étaient souriants et contents, Riza aussi. Elle fut la première à se lever et à s'éloigner un peu de la table pour que tout le monde puisse voir. Elle avait passé un peu de temps à confectionner tout ça, et elle s'était bien amusée à le préparer. Souriante, elle se rassit ensuite pour que le prochain puisse se montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Fauconnier
Agent opérationnel débutant
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 19/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 12 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: C'est Carnaval!   Mar 8 Avr - 23:36

Carnaval… Cela ne m’évoquait pas grand-chose à vrai dire, parce que dans mon quartier, ce n’est pas quelque chose que l’on célébrait, non pas que l’on y ait célébré quelque fête que ce soit… Et en même temps, c’était un peu un grand carnaval tous les jours, là-bas… Enfin soit !

Je ne suis pas sûr d’aimer faire la fête, mais bon, comme les autres avaient l’air de bien s’amuser, je mis mes propres envies de côté et chercha un déguisement digne de ce nom. Ce qui fut d’ailleurs moins facile que je ne l’aurait cru. Oh bien sûr, MIS n’était pas vraiment un centre de déguisement, mais niveau costumes, c’était quand même pauvre. On nous faisait quand même suivre des cours de camouflage !

En même temps, un clown en orange flashy n’est pas des plus discrets, j’en conviens… Du coup, il fallait faire preuve de créativité et être inventif. Et la première question à se poser, c’était de savoir en quoi se déguiser ! Quelque chose d’original et de faisable à la fois, trouver un juste milieu… D’autant que je n’étais pas un garçon plein de références et hyper cultivé – même si cela allait mieux depuis que j’étais ici, mais quand même, je pouvais voir la différence avec d’autres.

Après de longues réflexions (à mes yeux, donc ça devait être assez court), je décidai de me déguiser en cow-boy : un chapeau, un foulard, un pistolet, un lasso, et l’affaire était faite.
De la corde, il y en avait qui traînait dans le dortoir. Je ne savais trop ce que ces rouleaux faisaient là, mais je ne voyais pas de mal à en emprunter un peu. Le chapeau et le foulard furent plus délicats, mais je finis par dégoter cela dans le bureau de la directrice, durant une de ses absences. Ce n’était pas méchant et je lui rendrais après, bien sûr ; mais je doutais que je sois puni pour ça. Mon cœur bâta quand même la chamade lors de ce petit emprunt. Pour le pistolet, je me rendis dans le parc pour récupérer deux bouts de bois que je liai à l’aide d’un nœud qu’on avait appris au cours de survie. Et voilà ! Mon déguisement était prêt. Il ne valait pas grand-chose, mais c’était toujours mieux que rien.

Et enfin, après quelques heures de cours, il était temps de se rendre déguisé dans le réfectoire. J’étais assis à côté de Riza, mon amie du PEI. C’est la seule que je connaissais bien de MIS, même si je m’entendais plutôt bien avec les autres. À la fin du repas, qui, comme à chaque fois, fût délicieux, Kathleen se leva et nous demanda de défiler devant les autres en déguisement.

Riza s’exécuta en première, un peu timidement. Moi, je voulais jouer le jeu jusqu’au bout ! Je me levai et mimai un cow-boy devant les autres – au cas où mon déguisement n’était pas assez évocateur −, avant d’aller me rasseoir. Autant je n’aimais pas trop faire la fête, autant j’aimais beaucoup faire le pitre, mais à des occasions bien précises. Sinon, j’étais très calme – trop pour certains sans doute – et je préférais rester discret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayn Klein
Agent opérationnel débutant
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 24/10/2013

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 11 ans
Missions effectuées: 0

MessageSujet: Re: C'est Carnaval!   Jeu 10 Avr - 11:17

Au MIS, l'ambiance était à la rigueur et à la discipline en dépit de la gentillesse des éducateurs, et la guerre actuelle pesait sur le moral des enfants, tous les jours des innocents perdaient la vie et tous en avaient conscience, ce n'était pas facile à vivre, à croire que tous les enfants, en dépit de leur chance d'avoir été recrutés, étaient nés au mauvais moment. La blondinette espérait que cette guerre se finirait au plus vite, et que les générations futures ne reproduiraient pas les mêmes erreurs, qu'il n'y aurait pas d'autres enfants de la guerre, d'autres orphelins, d'autres horreurs en somme. L'humanité en était pleine, et si de jour un jour l'innocence d'Ayn s'effritait, il lui en restait encore assez pour croire que les hommes seraient capables d'évoluer et ne plus refaire d'horreurs comparables à celles que faisaient les nazis.

Aujourd'hui, ce n'était pas le moment de penser à de mauvaises choses, les adultes avaient organisé une soirée carnaval, cela permettait aux enfants de redevenir le temps d'une soirée, des bambins normaux et d'oublier ce qu'ils vivaient au quotidien, quand on avait annoncé qu'un carnaval allait avoir lieu, et qu'il faudrait donc se déguiser, Ayn s'était mise en quête d'une idée, puis d'un déguisement. Il fallait être réaliste, les moyens du MIS, sans etre trop faibles n'étaient pas du tout mirobolants, l'idée d'un déguisement extravagant était à bannir. Après quelque temps de réflexions, la petite fille décida qu'elle allait se déguiser en pirate, enfin en pirate fille en tout cas. On imaginait toujours les femmes déguisées avec des jupes, mais la petite considérait qu'une jupe, ce n'était pas du tout pratique, avec un tel accoutrement, on ne pouvait pas bien courir ni sauter. Et puis elle ne voyait pas pourquoi les filles n'auraient pas le droit de mettre des pantalons comme les garçons.

Alors, elle trouva un petit pantalon noir en toile savamment déchiré, un haut à rayures noirs et blanches ainsi qu'un foulard noir et rouge avec une tête de mort dessus emprunté à l'un des éducateurs, pour parfaire le tout, la fillette emprunta un sabre jouet et une ceinture pour aller avec et demanda à l'une des éducatrices de lui mettre un peu de maquillage sur les yeux. La jeune femme accepta, en disant bien évidemment que c'était juste pour son déguisement et que sinon les petites filles ne devaient pas mettre de maquillage. Une fois déguisée, elle ressemblait à ce qu'elle avait imaginé, alors Ayn rejoignit tout le monde, constata que les déguisements des autres étaient très bien aussi et quand ce fut son tour de se présenter elle esquissa quelques mouvements avec son sabre revinrent bavasser avec Gael, Riza et les autres.

De la musique passait, tous les enfants avaient l'air de bonne humeur et l'ambiance était bonne, la russe regrettait évidemment son ancienne vie, mais jamais elle n'aurait pu vivre ce genre de moments avec ses parents, le Mais était devenu sa famille et elle était encore plus contente de les avoir rejoints.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaël le Plaec
Agent opérationnel débutant
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 26/10/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 12 ans
Missions effectuées: 0

MessageSujet: Re: C'est Carnaval!   Jeu 15 Mai - 10:07

Je descendais joyeusement les escaliers en compagnie de mes amis, tout en essayant au maximum de respecter la démarche du personnage que je m'étais crée. Sauf que cela était loin d'être simple. Il faut dire qu'il était compliqué de garder l'air snob avec les lèvres pincées alors que la seule chose dans je rêvais était d'éclater de rire.

J'avais pris du temps pour préparer mon déguisement, tout comme les autres enfants, d'ailleurs. Je n'étais pas un clown dans l'âme, et je ne supportais pas d'être ridicule, mais je considérais que me déguiser pour le carnaval du mieux possible, ce n'était pas du tout honteux. Bien au contraire, j'étais heureux de pouvoir être quelqu'un d'autre, pendant quelques heures, de me libérer de ma condition d'enfant espion en pleine guerre. J'aimais beaucoup ma vie actuelle au MIS, mais ce quotidien était parfois lourd à porter, surtout lorsque je repensais à ma vie d'avant.

Mon habit du jour, je l'avais fait le plus coloré possible. En effet, cette fête avait été organisée pour mettre encore un peu de couleur dans notre vie, qui en ces temps de guerre, pouvait paraître bien triste. Du coup, j’avais confectionné mon costume bricolé selon cette maxime.

D’ailleurs, mes origines étaient mises en valeur, grâce à ça. En effet, je m’étais donc déguisé en un membre de la noblesse française, à une époque que je n’avais pas datée. En fait, le déguisement répondait surtout au cliché qu’on s’en faisait, et c’était un peu le but. Puis, je trouvais que c’était le moment rêvé pour s’amuser, et pas pour se remémorer son cours d’histoire.

Pour le pantalon de mon costume, je n’avais rien trouvé de mieux que prendre un pantalon habituel et le plaquer sur mes chevilles en utilisant des lacets. Ce n’était pas très reluisant, mais je n’avais pas trouvé mieux. J’avais décidé de ne pas mettre de chaussures, malgré que le sol soit un peu froid, pour ne pas casser l’effet du costume.

J’avais pris ensuite une chemise blanche un peu trop large et j’avais tenté d’y inséré un drapeau français. Sauf que je ne savais pas coudre. Je m’étais donc agacé pendant quelques minutes en vain avant de procéder différemment. J’avais fini par prendre une veste bleue marine dans la quelle je mis un bras et je laissais prendre l’autre partie du vêtement, en passant tout de même l’autre manche dans mon pantalon pour ne pas marcher dedans.

Ensuite, je m’étais retrouvé dans une impasse, puisque j’étais incapable de trouver du rouge. Je me souvins alors de mon escapade avec Ayn le jour de Saint-Nicolas, et me souvenais d’une sorte de foulard rouge qui pendait sur une sorte de porte manteau. Je réussis à l’accrocher plus ou moins.
J’attachais une autre chemise sur ma tête, pour faire comme si c’était une perruque, et grâce à un bouchon noirci, je me dessinais une moustache et un monocle. Malgré tout, je n’étais pas convaincu de mon déguisement, qui me semblait trop simpliste. Avec une épée en carton accrochée au côté, je me demandais si je ne ressemblais pas plus à un corsaire qu’à un noble.

Sauf que si je disais que j’étais un corsaire français d’origine noble, ce serait trop compliqué à représenter. Finalement, j’allais à table et Kathleen nous fit signe de nous lever pour montrer nos déguisements. Tous ceux des autres étaient sympa et j’étais sûr qu’ils étaient mieux confectionnés que le mien. Un peu déçu, je commençais à croire que je ne pourrais jamais gagner. On disait que l’important était de participer, mais je n’aimais pas cette devise, puisque justement, c’était celle des perdants. Je montrais le mieux que je pouvais le fait que je m’étais déguisé en noble, mais j’étais un peu moins assuré que les autres, sûrement parce qu’au fond, je devais être plus timide. Finalement, je m’approchais de Riza et d’Ayn et en prenant leurs mains, je caricaturais un baisemain, convaincu que c’était une coutume des vieux nobles. Je forçais ensuite sur mon accent français pour parler, en désignant la table :

- Que pensez vous des ces victuailles, de ces meeeeeerveilleux gibier, mesdâames ? Que diriez-vous d’un verre de vin pour accompagner ce festin ?

J’imitais un instant le sourire niais d’une personne heureuse d’avoir placé une rime dans une phrase.
Je me rassis ensuite, avec un sourire légèrement gêné et retirais mais chemise-perruque, pour faire croire que c’était à cause de la chaleur du déguisement, que mes joues étaient un peu rouges… Je passais une main dans mes cheveux pour les tirer vainement en arrière, pour tenter de laisser un côté noble à mon déguisement. Mais déjà qu’au départ, ce n’était pas une affaire simple, j’avais l’impression que maintenant, c’était une cause perdue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen Stevenson
Directrice
avatar
Messages : 683
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: C'est Carnaval!   Mer 28 Mai - 18:19

Kathleen présidait joyeusement de la cérémonie, entourée de ses collègues professeurs. Ils applaudissaient vigoureusement chaque passage, la directrice appréciait beaucoup le spectacle. Elle était contente d'avoir réussi à organiser un événement joyeux au fin fond du cahot ambiant. Cet institut était décidément une petite bulle de paix et de réconfort en pleine guerre. Le fait que les recrues soient des orphelins marqués par la guerre renforçait encore plus l'idée d'un havre de paix dans ce lieu, pour apprendre à réaimer la vie et à se sentir utile lorsqu'une enfance a été brisée trop tôt.

La directrice était émerveillée par la créativité des enfants. Chacun avait fait un gros effort pour trouver des accessoires et les agencer entre eux, certains les avaient même confectionnés eux-mêmes. Ils avaient tous fait preuve d'un trésor d'ingéniosité pour faire de cette fête une vraie réussite. En plus, ils semblaient tous être contents d'être ici et se prêtaient au jeu avec bonne volonté. Pas un seul enfant ne faisait la tête ou jouait les troubles fêtes, comme il y en a souvent à toute occasion. Finalement, Kathleen était heureuse de ses trouvailles. Le MIS s'était resserré autour de peu d'enfants mais seuls les meilleurs étaient toujours ici. En effet, la directrice avait eu quelques doutes à cause de fauteurs de troubles à l'automne dernier, elle avait alors douté de sa capacité à choisir les enfants idéaux pour l'institut. Mais à présent, quand elle voyait tous ces enfants heureux réunis, qui avaient une attitude exemplaire et menaient de front l'entraînement et la vie à l'institut, elle se disait qu'elle avait bien fait son travail finalement : elle avait appris de ses erreurs passées et ne les avaient pas renouvelées. Elle avait compris que malgré les besoins, il ne servait à rien de vouloir recruter tout le monde, il fallait choisir la crème de la crème, ce qui évidemment restreignait l'effectif. Mais c'était pour la bonne cause, à en croire les visages heureux qu'elle avait en face d'elle.

Le défilé se termina finalement. Kathleen se mit debout et s'adressa à l'ensemble de la salle de sa voie claire et enjouée.

" - Félicitations les enfants, merci à tous d'avoir participé ! Je tiens à vous dire un grand bravo pour tous vos déguisements qui sont très recherchés, je vois que vous y avez tous pris du temps et mis tout votre coeur à l'ouvrage. Je suis très fière de vous tous. A présent, nous allons délibérer avec l'équipe pédagogique pour nommer le vainqueur. "

Kathleen eut un petit sourire amusé, faisant comme si cette délibération était ultra-officielle. En réalité, elle se retourna vers ses collègues un bref instant, ils échangèrent quelques mots rapides en cercle fermé et très rapidement, Kathleen s'avança de nouveau vers les enfants :

" - Le gagnant de ce concours de déguisement du carnaval est... Gaël !!! Vous avez tous fait preuve d'une immense créativité mais notre petit noble nous a fait craqué avec son charisme distingué. Félicitations Gaël, voici ta récompense ! "

Kathleen lui tendit un chocolat, c'était un avant-goût pour la chasse aux oeufs de Pâques qui allait se tenir plusieurs semaines plus tard à l'institut, même si les enfants ne savaient encore rien de ce qui les attendait... Des discussions joyeuses et animées emplirent le réfectoire d'un brouhaha d'éclats de rires. Après ce bon moment de détente, les enfants rentrèrent progressivement dans leur dortoir, ainsi que les professeurs.

[HRP : Tu recevras ta surprise très bientôt Gaël Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://institut-mi6.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: C'est Carnaval!   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est Carnaval!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Carnaval 2007 de Jacmel, une réussite
» Abolir ou rentabiliser le Carnaval en Haiti?
» Ce que les gens pensent du Carnaval et la question de l'insécurité au pays
» 80 millions de gourdes pour la réalisation du carnaval
» Merveilles pour carnaval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Modern Institute of Seafront :: The Institut - Zone Rp :: 
Le Bâtiment
 :: 1e étage : le réfectoire & la bibliothèque
-