Partagez | 
 

 L'allemand : plus que jamais une langue guturale!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthias Speth
Administrateur
avatar
Messages : 1498
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 9
Missions effectuées: 1

MessageSujet: L'allemand : plus que jamais une langue guturale!    Sam 31 Mai - 22:29

Le cours d’allemand m’ennuyait un peu, à vrai dire. Étant ma langue maternelle, j’avais un niveau supérieur au reste des élèves, et si j’avais appris à bien écrire, le reste, je savais déjà… Aussi, j’essayais parfois d’un peu m’amuser, si possible avec Gabriel, mon voisin. Même si je me sentais un peu coupable finalement, parce que lui était vraiment concentré et avait vraiment besoin de ces cours intensifs.

Le professeur, Albert Kurtzmann, était en train de griffonner quelque chose au tableau, et ne pouvait donc pas nous voir. J’en profitai pour donner un coup de coude à mon ami, afin d’attirer son attention. Je lui chuchotai en français si bas que lui seul pouvait entendre mon murmure :

« Eh, je m’ennuie… J’ai une idée ; on fait des bruits avec notre bouche et notre langue pour ennuyer le professeur ! » Tout ça dans un grand sourire, que je m’empressai de dissimuler (tant bien que mal, et plutôt mal d’ailleurs) quand le professeur se retourna.

Un instant son regard suspicieux se posa sur moi, puis son visage s’adoucit. Il m’aimait bien, M. Kurtzmann.

« Jemand hat das Antwort ? »*

Il ne m’interrogeait que très rarement, mais pour les autres, c’était chaque fois une épreuve de répondre à ses questions. Ils ne pouvaient faire aucune faute, sous peine de sévères punitions. C’était dur, mais y a pas à dire, c’est efficace comme méthode.

________________________
* Quelqu’un a-t’il la réponse ?


Un monde parfait? Regarde ce monde, c'est un grand carnaval !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Deschamps
Administrateur
avatar
Messages : 1351
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 10 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: L'allemand : plus que jamais une langue guturale!    Lun 23 Juin - 19:38

Gabriel était d'humeur joyeuse depuis le début de la journée. Le soleil était enfin revenu, après ce début de printemps particulièrement morose. Il songea que c'était ça la météo anglaise, uniquement de la brume, des nuages gris et de la pluie. Mais c'en était fini pour le moment, et le garçonnet espérait que ça allait continuer...

Les cours de la matinée s'étaient bien passés, mais ça s'annonçait plus difficile. Gabriel était l'un des premiers résidents de l'institut et la fin de la période d'adaptation était terminée depuis longtemps. Depuis son retour de mission, les professeurs étaient d'ailleurs beaucoup plus exigeants avec lui, car c'était un des agents les plus expérimentés qui était également plus âgé que Matthias. Cette situation commençait à doucement taper sur les nerfs du blondinet, même s'il l'acceptait sans rechigner pour le moment. Il se plaisait tout de même beaucoup ici.

Il n'était cependant pas vraiment ravi d'aller en cours d'allemand. Il n'aimait toujours pas cette langue, il ne l'avait jamais aimée depuis le début, et même s'il commençait à la maîtriser plutôt bien, il se sentait toujours un peu stupide à côté de Matthias qui était bien meilleur que lui.

Le début de ce cours d'allemand n'était pas vraiment passionnant. Le professeur écrivait des règles au tableau, que Gabriel connaissait déjà vaguement et que Matthias savait sûrement utiliser instinctivement. Bref, le cours ennuyeux par excellence. Le blondinet entreprit de débuter une petite sieste discrète, mais son petit frère de coeur eut une bien meilleure idée pour ça : faire un peu chier le prof pour faire légèrement bouger le cours et le rendre plus vivant. C'est vrai que les enfants devraient faire ça plus souvent avec les professeurs trop soporifiques. Le blondinet acquiesça avec un beau sourire, c'est le moment que le prof' choisit pour poser une question au groupe (qui n'était pas très nombreux). Gabriel, n'ayant absolument pas écouté la question, espérait ne pas être interrogé, mais il savait qu'il était un peu dans la ligne de mire du prof ces derniers temps, car il faisait moins d'effort dans cette discipline qu'avant, il se reposait vraiment sur ses lauriers en allemand...

Alors évidemment, la question tomba sur lui. Gabriel fit son sourire d'enfant sage parfait, et parfaitement serein, il répondit en allemand :
" - Je pense que l'allemand est une des plus vieilles langues du monde, Monsieur. "

Aucun rapport avec le sujet, certainement, mais Gabriel souriait toujours comme un bienheureux, et attendait que Matthias fasse des petits bruits pour dissiper un peu l'attention de tout le monde qui s'était focalisée sur lui. Gabriel avait pris la parole avec son plus bel accent allemand, qui venait vraiment du fond de la gorge. Il était curieux de voir comment les choses allaient tourner pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias Speth
Administrateur
avatar
Messages : 1498
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 9
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: L'allemand : plus que jamais une langue guturale!    Dim 13 Juil - 22:04

Évidemment, le regard de notre cher professeur tomba avec sévérité sur mon voisin que je venais juste de distraire. Il n'avait surement pas entendu la question posée et n'avait donc aucune réponse. Il se contenta donc de répondre négligemment par la première bêtise qui lui passait par la tête.

"L'allemand est la plus belle langue du monde". De mon point de vue, c'était peut-être vrai; mais surement pas de celui de Gabriel, qui continuait à ne pas apprécier ma belle langue maternelle. C'était comme ça.

Beaucoup de gens trouvaient l'allemand moche et affreux. Aussi, quand c'est Hitler qui le vocifère dans son micro à une foule en délire, je suis totalement d'accord avec eux : mon idiome est la plus affreuse du monde. Mais c'était une exception. Kurtzman, par exemple, avait une voix douce et méliode qui rendait le parler sublime. Pas selon tout le monde, néanmoins.

Et c'est ce qui m'étonnait. Mon compagnon n'avait jamais caché à personne sa répulsion à apprendre cette langue germanique. Avait-il vraiment dit "belle".

"C'est bien une des langues les plus vieilles, M. Deschamps" rétorqua le monsieur, visiblement un peu fâché. Ainsi, mon ami avait dit vieille et non belle "Mais ce n'était pas ma question. Aussi, vous me ferez une dissertation, dans la langue de Goethe bien entendu, sur le sujet suivant : Pourquoi faut-il bien écouter en classe?"

Eh oui, à MIS, les professeurs n'allaient pas de main morte quand la discipline exigée était bafouée. Mais ainsi, ils étaient presque sûrs qu'ils n'y reprendraient pas l'élève en question. De toute façon, nous étions assez dociles.

Il se retourna vers le tableau et effaça ce qu'il avait écrit.

"Eh bien puisque personne n'a la solution à ma question, et que cela ne semble pas vous intéresser, je considère cette matière vue pour l'examen." Et il écrivit quelque chose d'autre. Pas question pour autant de passer à une nouvelle matière, bien entendu! Le dos tourné, c'était le moment de refaire des petits bruits : clac, clac, clac.


Un monde parfait? Regarde ce monde, c'est un grand carnaval !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Votre Ami Satan

avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 15/10/2013

MessageSujet: Re: L'allemand : plus que jamais une langue guturale!    Mar 10 Fév - 8:35

Énervé par le bruit de fond incessant que provoquaient ses élèves, le professeur posa sa craie et soupira, à bout de nerf. Il saisit un effaceur sans tarder et effaça tout ce qu'il avait écrit au tableau.
- Puisque vous avez l'air de vous ennuyez ferme, pourquoi ne pas procéder à une évaluation surprise ! Au moins cette fois, vous serez un peu plus concentrés! Commençons par les déclinaisons...
Voyant le visage de certains se crisper, il sût qu'il avait bien fait de procéder ainsi. Il s'agissait d'un institut que diable! Et non pas d'une simple école peuplée de cancre. Bien déterminé à les faire regretter leur inattention, il s'appliqua à leur donner des exercices difficiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Deschamps
Administrateur
avatar
Messages : 1351
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 10 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: L'allemand : plus que jamais une langue guturale!    Mer 11 Fév - 23:52

Gabriel était très fier de sa réponse éhontée mais sans aucune honte. Il assumait parfaitement ce qu'il venait de répondre au professeur, il en souriait presque. Ce n'était quand même pas de sa faute si ce prof était aussi soporiphique ! Et si Matthias était aussi drôle... Le blondinet lâcha tout de même un léger soupir de soulagement lorsque le professeur ignora sa réponse et se retourna vers le tableau. Non pas que Gabriel avait peur de lui - il n'avait plus peur de grand chose avec tout ce qu'il avait déjà vécu dans sa courte vie - mais il n'était jamais bon de se mettre un professeur à dos. Ici, au MIS, ils ne plaisantaient pas, et même s'ils n'appliquaient pas les punitions corporelles comme toutes les autres écoles normales, il fallait se tenir à carreau car les sanctions tombaient rapidement. Alors, les enfants de l'institut étaient toujours sages en cours, ce qui permettait de maintenir un certain calme ainsi qu'un certain intérêt de la part des élèves. C'était très rares que Matthias et Gabriel chahutent en cours, mais ils étaient à l'institut depuis assez longtemps maintenant et ils en connaissaient bien les rouages. Ils savaient sur quels sujets ils pouvaient jouer et sur lesquels ils ne pouvaient pas, car ils connaissaient la gravité des faits étudiés ici. Cependant, les cours de langues c'était un peu comme une récréation pour eux qui avaient des facilités en la matière, particulièrement en allemand qu'ils maîtrisaient tous les deux plutôt bien - Matthias était évidemment bien meilleur puisque c'était sa langue maternelle, mais Gabriel avait fait des progrès très rapides en un an. En plus, le fait que les professeurs ne donnent pas de châtiment corporel donnait envie aux élèves d'être plus sages, comme s'ils étaient reconnaissants envers leurs supérieurs. Cela installait une sorte de respect, comme s'ils étaient d'égal à égal ici ! Il est vrai que ce prof d'Allemand n'aurait sûrement pas pu accomplir ce que Matthias et Gabriel avaient fait lors de leur mission en Allemagne, malgré toutes ses compétences linguistiques... Malheureusement, cela n'empêchait pas le professeur de détester Gabriel, et ce depuis le début. Il est vrai que le blondinet a toujours manifesté un certain mépris pour sa langue, mais il s'était toujours efforcé de travailler pour progresser malgré la profonde aversion de cette langue, à cause des scènes qu'il avait vécu plus jeune. Mais le professeur ne lui avait jamais pardonné de haïr sa langue à cause de souvenirs... Et ça se voyait aujourd'hui encore. Non, en fait, là, c'était pire : du pur acharnement.

Gabriel pinça les lèvres en serrant les dents. Il était énervé. Et il avait des idées très, très mauvaises lorsqu'il était énervé. Il savait rester sage, mais lorsqu'une pure haine du genre montait en lui, il avait des idées des plus sombres. Gabriel immita les autres et sortit une feuille de papier. Il n'attendit même pas que le professeur ne donne les énoncés des exercices avant de brandir sa plume et d'étaler son encre noir bien gras autour de sa feuille. Il dessina des corps sans vie, décharnés et mutilés. Il dessina des armes qui faisaient jaillir des boyaux. Il dessinait si frénétiquement qu'il ne donnait aucune propreté à ses dessins, qui étaient tachés d'encre noir, comme si ce noir dégoulinait encore de ces corps, comme si le noir de son esprit dégoulinait sur sa feuille. Il s'efforçait de respirer profondément, il savait que dessiner était l'activité la plus saine d'esprit pour lui en ce moment : ça lui évitait de se jeter à la gorge du professeur, qui lui reprochait quoi ? D'avoir un mouvement de recul en entendant la même langue qui sortait des gosiers de ceux qui ont tué ses parents ? La vie était trop injuste.

Lorsque les bords de sa feuilles furent entièrement recouverts de dessins tous aussi inquiétants les uns que les autres, il reporta son attention sur le tableau où figuraient les énoncés des exercices, et se concentra sur les questions. Il ignorait la plupart des réponses, mais répondait ce qu'il pouvait en essayant de mettre une réponse cohérente à chaque fois. Finalement, lorsque le professeur sadique passa pour ramasser les copies, Gabriel lui tendit sa feuille encore dégoulinante d'encre noir. Le visage de l'enfant était sans expression, vide comme son esprit et ses entrailles. Dans son élan de colère noire, il en avait même oublié la présence de Matthias à ses côtés...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Votre Ami Satan

avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 15/10/2013

MessageSujet: Re: L'allemand : plus que jamais une langue guturale!    Jeu 12 Fév - 17:06

Albert Kurtzmann devait avouer qu'il ne s'attendait pas à grand chose de Gabriel. Il ne supportait pas les àprioris que le garçon avait sur sa langue maternelle. Certes, le climat de guerre n'aidait pas, mais s'il voulait former de bons agents, ils devaient être capables de parler comme de vrais allemands, c'est pourquoi il se montrait aussi exigeant. Si Gabriel ne faisait pas d'effort pour effacer cette grimace et cette nonchalance lorsqu'il écrivait ou parlait allemand, il ne pourrait pas mener à bien certaines missions et cela pourrait mettre en péril le MIS.

Durant le texte, il fût étonné de voir le jeune garçon griffonner sur sa feuille, mais ne l'interrompit pas. Le regard qu'avait le garçon le perturbait quelque peu. Il se fit la remarque mentale d'en toucher un mot à Kathleen. Il ne comptait pas changer sa façon d'enseigner, mais à ce rythme-là, il faudrait qu'il s'entretienne en privé avec Gabriel.
Quel ne fût pas sa surprise - bien cachée cependant - lorsqu'il releva les feuilles. Si c'était-là ce que le garçon voyait dans son cours, il avait un sérieux problème. Une raison de plus pour en parler à Mrs Stevenson. Il campait néanmoins sur ses positions, le garçon avait un sérieux problème, non pas son cours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias Speth
Administrateur
avatar
Messages : 1498
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 9
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: L'allemand : plus que jamais une langue guturale!    Lun 16 Fév - 19:41

Tout d’un coup, le prof se retourna, visiblement énervé, et décida de faire une interro surprise. Pour moi, bien entendu, ce n’était pas trop un problème. Pour Gabriel, par contre, c’était une autre histoire. Je me retournai vers lui, d’ailleurs.

Je fus un peu désemparé en le voyant. Un peu effrayé, aussi. Il semblait soudain être possédé comme par un démon. Tandis que le prof notait nerveusement les questions sur le tableau, mon ami griffonna quelque chose avec beaucoup d’énergie. On pouvait presque voir des éclairs sortir de ses yeux. Je ne comprenais pas vraiment ce qu’il faisait, puisque le prof n’avait pas encore fini d’écrire les consignes.

Puis, je vis sa feuille dégouliner d’encre, et là où tout n’était pas couvert de noir, il y avait des dessins plutôt inquiétants. Je savais quelle en était l’origine. Gabriel n’avait jamais aimé l’allemand. Il n’aimait pas l’Allemagne et considérait sans doute tous mes concitoyens comme des « sales boches » −j’étais la seule exception. J’avais essayé de lui montrer que ce n’était pas vrai, que tous les allemands n’étaient pas comme ça. Mais rien n’y faisait. Il voyait toujours chacun des derniers comme un petit Hitler.

J’essayai de faire quelque chose, de le calmer, même pas de le raisonner, je savais que ce n’était pas possible. D’ailleurs, il semblait m’avoir oublié. Je me contentai de répondre aux questions.

Le professeur ramassa les copies et s’arrêta, effaré, devant la copie de Gabriel. La classe était silencieuse, dans l’attente de ce qui allait se passer par la suite. Quoi qu’il arrive, j’étais prêt à supporter mon ami.


Un monde parfait? Regarde ce monde, c'est un grand carnaval !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Deschamps
Administrateur
avatar
Messages : 1351
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 10 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: L'allemand : plus que jamais une langue guturale!    Jeu 2 Juil - 15:12

Gabriel était étrangement calme, maintenant. Sa fureur noire était passée maintenant qu'il l'avait exprimée noir sur blanc. Il était assez content de lui, au fond. Il avait dû faire un gros travail sur lui, mais aujourd'hui il réussissait à extérioriser sa colère sans se jeter sur autrui et sans faire du mal aux autres. Il parvenait même à sortir cette rage de lui sans se détruire lui-même, car il n'avait pas eu besoin de s'isoler ou de se blesser pour en finir avec ses idées noires. Non, c'était indéniable, le dessin c'était vraiment un bon moyen d'expression. Le plus apaisant et le plus efficace rapidement. Bon, il se trouvait que le papier sur lequel il s'était exprimé était destiné à être lu par un prof', mais il s'en fichait pas mal. L'enseignant en question l'avait bien cherché aussi. Bien sûr, Gabriel aurait préféré garder ces dessins pour lui, mais il avait dû faire avec les moyens du bord. Tant pis. Lorsque le professeur ramassa sa copie, il eut l'air à peine surpris. Qu'importe, il n'aura qu'à corriger ça quand il en aura le temps et il mettra la note qu'il voudra à Gabriel. Le blondinet savait qu'il aurait une mauvaise note. C'était pas grave, il se rattraperait par ailleurs, il avait d'excellentes notes dans les autres matières.

Le professeur termina de ramasser les copies et Gabriel adressa un léger sourire à Matthias du genre - t'inquiètes, j'ai géré. Oui, il avait répondu à la plupart des questions, c'était l'essentiel. Mais l'interrogation avait duré vraiment longtemps, et Gabriel était suspendu aux lèvres du professeur. Est-ce qu'il allait continuer son cours, ou décider que l'heure était terminée ? L'horloge avait bien tourné...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias Speth
Administrateur
avatar
Messages : 1498
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 9
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: L'allemand : plus que jamais une langue guturale!    Lun 13 Juil - 21:15

Le Professeur retourna derrière son bureau, les copies à la main. Il jeta un coup d’œil à l’horloge et déclara finalement :

« Gut. Jetzt ist die Unterischt geendet. Für nächstes Mal müssen sie die Übung vier, Seite fünfunddreißig machen. Es geht über Konjunktiv. Nicht einfach. Aber ich glaube, dass sie es können. Viel Glück. » *

Il marqua une pause, pendant laquelle nous commençâmes à rassembler nos affaires et à les mettre dans notre cartable.

« Gabriel. Ich werde über ihre Verhaltung der Direktorin sprechen. So kann es nicht durchgehen! » **

Le professeur n’avait pas dit ça de façon énervée, mais plutôt de façon bienveillante. Peut-être qu’ils enverraient Gabriel chez le psy, mais il me semblait qu’il s’y rendait déjà de temps en temps. Le personnel du MIS s’inquiétait vite de notre état psychologique. Vu le contexte dans lequel nous évoluions, notre esprit était assez fragile, même si les entraînements intensifs de l’institut nous l’avaient renforcé. Ils faisaient en sorte de prévenir toute crise, car aucune d’elle n’était la bienvenue.

Le cours était maintenant fini. Je sortis et attendis Gabriel de l’autre côté de la porte. En même temps, je sortis mon emploi du temps pour voir ce qui nous attendait après. Mon ami arriva. Je lui chuchotai :

« Eh bien, tu n’y vas pas de main morte quand tu es énervé ! Bon, on a cours de géo, maintenant. Tu viens ?»


___________________________________________
*Bien, le cours est à présent fini. Pour la prochaine fois, vous ferrez l’exercice quatre page trente-cinq. Il porte sur le Subjonctif. Il n’est pas facile. Mais je crois que vous en êtes capables. Je vous souhaite bonne chance.
**Gabriel, je vais parler de votre comportement à la Directrice. Ça ne peut plus continuer ainsi !


Un monde parfait? Regarde ce monde, c'est un grand carnaval !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Deschamps
Administrateur
avatar
Messages : 1351
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 10 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: L'allemand : plus que jamais une langue guturale!    Lun 13 Juil - 22:14

Après un coup d'oeil vers l'horloge, le professeur sonna la libération de Gabriel : le cours était terminé ! Oui ! Enfin ! Le blondinet était heureux. Jusqu'à temps que le prof ouvre la bouche, une fois de plus. Une fois de trop. Il OSA faire une remarque à Gabriel personnellement, devant tout le monde. C'était vraiment dégueulasse. Le blondinet s'empourpra, autant énervé après le prof que gêné par rapport aux autres élèves. Il savait que le prof' le haïssait, lui en particulier, et oh combien c'était réciproque... Il ramassa ses affaires dans son cabat avec des gestes brusques, le regard fermé et énervé. Il aurait bien aimé choisir une autre langue que l'allemand, une fois bien réfléchi. Il n'avait pas eu le choix à cause de son unité. Mais au moment du choix d'unité il n'avait pas compris ce que cela impliquait... être persécuté par un prof acharné et sans pitié. Il serrait les dents et se tourna vers Matthias, pour se détendre.

En sortant, son petit frère lui fit une légère remarque sur son pétage de câble. Il haussa les épaules. Enervé ? Il avait fait bien pire. Il n'avait ni hurlé ni cassé la gueule de quelqu'un, il était bien resté calme non ? En règle générale, cette remarque l'aurait vexé, mais venant de Matthias ça ne lui faisait rien. Il le connaissait trop bien et il était trop proche de lui pour lui en vouloir. Il savait qu'il disait ça avec son innocence de toujours.

" - Yes ! "

Cours de géo ? Gabriel retrouvait le sourire : ça, c'était une de ses matières préférées !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'allemand : plus que jamais une langue guturale!    

Revenir en haut Aller en bas
 

L'allemand : plus que jamais une langue guturale!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» la langue d'enseignement,facteur de pauvreté
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Modern Institute of Seafront :: The Institut - Zone Rp :: 
Le Bâtiment
 :: Rez-de-chaussée : les classes & le bloc médical
-