Partagez | 
 

 Alexander Blake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander Blake
Agent opérationnel débutant
avatar
Messages : 89
Date d'inscription : 06/02/2015
Age : 22
Localisation : Belgique

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 13
Missions effectuées: 0

MessageSujet: Alexander Blake   Sam 7 Fév - 12:58


PRÉNOM
NOM




© Obsession
• NOM : Blake
• PRÉNOM(S) : Alexander James Kurt

• NÉ(E) LE : 29 avril 1928
• À : East End, Londres

• AGE : 13 ans

• NATIONALITÉ : Anglaise

• UNITÉ : A



POIDS : 43kg
TAILLE : 1m57
CORPULENCE : Mince
YEUX : Marrons/verts
CHEVEUX : Blonds
AUTRE :


PHOBIE : Claustrophobe, peur de la maladie.

CARACTÈRE : (10 lignes minimum) Alexander est un enfant calme et discret. Ayant grandi en tant que fils unique, il ne connaît ni la notion de partage, ni la notion d’amitié. Il n’est jamais allé à l’école, c’est à peine s’il a cotoyé des gens de son âge. Il ne sait pas s’amuser, il ne connaît pas le mot jeu. « L’amusement est pour les riches et ceux qui n’ont rien à faire de leur vie ». C’était peut-être tout ce qu’il retenait de son père. Son enfance dans la misère l’a rendu amer, surtout après le décès de sa mère. Il comprit alors que l’espoir n’était qu’une vaste blague, une chose qui n’existait que pour contrôler les gens. Il ne fait quelque chose que quand cela lui semble revêtir de l’intérêt, il ne veut pas de conversation futile. Il a pour habitude de tout garder pour lui, il est fermé au monde, mais surtout, aux autres. Sa philosophie de vie est « survivre ». Baigné dans un monde d’adulte, il acquit assez vite de la maturité. D’apparence froide et distance, il est en réalité sensible et angoissé. Il aimerait devenir plus intelligent, car au fond, il aspire à connaître le monde. Il espère ainsi trouver une raison, un sens à la réalité actuelle des choses. Il nourrit toujours secrètement le désir de faire changer les choses, mais il n’aime pas l’avouer. Il peut rester longtemps seul sans rien dire, perdu dans ses pensées, essayant d’analyser le monde. Son jeune âge ne lui permet toutefois pas de comprendre tout, ce qui le frustre profondément. Son esprit est quelque peu torturé et il réfléchit beaucoup, voire parfois trop.  




(10 lignes minimum en tout)

NAISSANCE : Issu d’une famille pauvre, Alexander est né dans une période sombre pour l’Angleterre, dans une période de crise et de grève.

ENFANCE : Son père étant décédé lorsqu’il avait dix ans, Alexander a vite appris à se rendre utile. Après avoir passé des mois à voler de la nourriture afin d’aider sa mère à survivre, il a fini par accepter de travailler dans les mines. Il s’agissait là de la seule alternative viable pour que son foyer puisse survivre jusqu’à ce que, comme sa mère le disait si bien « les choses s’améliorent ». Sa mère lui apprit un peu l'allemand durant sa jeunesse, mais il n'osa jamais l'utiliser. Cela n'était pas bien vu à l'époque à laquelle il vivait.

Mars 1938 : Mon père est mort. Papa est parti. Qu’est-ce qu’on va faire maintenant ? Maman est malade. Elle me dit que tout ira bien, que les choses vont s’améliorer.
- C’est toi l’homme de la maison maintenant, tu es mon petit homme. Mon fils, mon soleil, ma lumière, me disait-elle tous les soirs. (Du bist heute den Mann des Hauses. Du bist meinen kleinen Mann. Mein Sohn, meine Sonne, meine Licht…)
Je veux tellement lui faire plaisir, lui rendre tout l’amour qu’elle me donne, mais comment. Je n’ai jamais que dix ans, pourtant j’ai compris que je devais faire quelque chose. Elle peut à peine se lever, elle maigrit de jour en jour. La nourriture est chère… Je suis petit, je suis maigre, donc je suis rapide. Si je ne lui dit pas que je vole, elle ne m’en voudra pas. Et puis elle mangera. Elle ira mieux. Les choses s’amélioreront…

Décembre 1938 : Elle ne dit rien. Elle a juste ce sourire triste à chaque fois que je lui amène de quoi manger. Mais c’est toujours un sourire, non ? Ça veut dire qu’elle est heureuse, n’est-ce pas ?
Mais aujourd’hui, c’est différent. Il n’y a pas beaucoup de monde au marché. Les gens parlent de plus en plus de « guerre ». Je ne suis pas sûr d’avoir bien compris ce que cela voulait dire. J’ai une fois voulu en parler à ma mère, mais elle s’est mise à pleurer. Alors, je ne lui ai plus jamais rien dit là-dessus. Aujourd’hui, quelqu’un m’a attrapé. Il s’agissait d’un policier. Il m’a ramené à la maison en me tirant par le bras. Je ne savais même pas qu’on pouvait le tordre à ce point.

- C’est bien ce que je pensais, aussi stupide que son père, avec les origines maudites de sa mère. Si je le revois en ville, voleur ou pas, je l’enferme et je le laisse mourir de faim, comme la vermine qu’il est, a-t-il dit.

Maman était triste. Elle m’a alors dit que je devais travailler pour gagner de l’argent, et surtout, me faire discret.
Janvier 1940 : Je suis rentré tard de la mine aujourd’hui, je n’ai pas eu le temps d’acheter à manger, mais j’ai bien travaillé. Maman dormait, alors j’ai voulu la réveiller pour lui dire que j’étais de retour. Elle ne s’est jamais réveillée. Je ne retournerai plus jamais à la mine. Jamais. Les choses ne vont pas mieux, les choses ne s’amélioreront jamais. Désormais, il n’y a plus que moi. Moi contre tous.


ARRIVÉE À L'INSTITUT : Suite au décès de sa mère, Alexander n’est plus jamais retourné travailler. Si la vie était injuste, alors il allait survivre injustement. Les paroles de l’officier l’ayant une fois arrêté résonnaient encore dans sa tête. « La vermine que tu es ». Il vit quelques mois du vol, car il a, grâce à son expérience dans les mines, acquis plus de capacités physiques. Il a bien failli se faire prendre plusieurs fois, mais désormais, il n’a plus de chez lui, alors il est bien plus dur de le retrouver.
Il change parfois de quartier, mais il préfère rester dans un terrain qu’il connaît. Ainsi, il se cache, erre, squatte tant qu’il le peut. Un jour d’avril 1941, il repère deux personnes étranges dans sa zone. Il n’y prête pas vraiment attention jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’il est suivi par ses deux mêmes personnes. Lorsqu’il croit les avoir semé, il grignote son butin du marché. C’est à ce moment-là qu’il se fait coincé. Malgré l’adrénaline, il se rend compte que ces personnes ne sont pas des policiers. Elles sont différentes.

- Alexander Blake ? Me dit le premier.
 Je panique. Comment connaît-il mon nom ? Il est vrai que je ressemble à ma mère. Je ressemble à cette « saloperie d’allemand », comme me disaient mes anciens collègues de travail ou les gens du marché. J’hoche la tête au bout d’un certain temps.
- Tu es orphelin depuis des mois, tu dois être placé en institution. Continue-t-il.
 J’arrive à me dégager un peu de son étreinte et le foudroie du regard. Je ne dois pas être très intimidant vu mon gabarit, mais c’est le mieux que je puisse faire.
- Je n’en ai pas besoin, je vis très bien ainsi ! Je rétorque.
- La faim est un problème dans ce pays, tu le sais certainement. On a pas besoin d’un voleur… En revanche, tu peux te rendre utile. La question étant, est-ce que ça t’intéresse ?
 Je ne sais pas quoi répondre. Est-ce une question piège ? Après tout, pourquoi aurait-on besoin d’un orphelin tel que moi. Je ne vis pas, je survis. Je ne sers à rien. Ma vie est inutile. Autant accepter. Je ne peux pas tomber plus bas. Du moins je l’espère. L’espoir, l’espoir, je le tiens sûrement de ma mère.


FAMILLE : Sa mère, Hanna Müller, est une réfugiée allemande de la première guerre mondiale. Son père, James Blake, est issu d’une famille de la classe moyenne. Renié en choisissant d’épouser Hanna, une allemande, donc vue comme une menace, une ennemie à la famille, ils coupent les ponts et le couple tombe alors dans la pauvreté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen Stevenson
Directrice
avatar
Messages : 683
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: Alexander Blake   Sam 7 Fév - 18:24

Bienvenu Alexander !

Je te valide, ta fiche est nickel, concise mais efficace et avec ce qu'il faut ! Je lance ton rp d'ici peu et je te mettrai le lien ici Wink

EDIT : voici ton rp d'accueil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://institut-mi6.forumactif.org
Alexander Blake
Agent opérationnel débutant
avatar
Messages : 89
Date d'inscription : 06/02/2015
Age : 22
Localisation : Belgique

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 13
Missions effectuées: 0

MessageSujet: Re: Alexander Blake   Sam 14 Fév - 19:48

Nom de l'agent: Alexander Blake
Choix des cours:

  • Ma/mes langue(s) maternelle(s) : Anglais (et un niveau très basique en allemand)
  • Choix de la nouvelle langue : Français
  • Mes deux sports de combat: Karaté et taekwondo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen Stevenson
Directrice
avatar
Messages : 683
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: Alexander Blake   Lun 27 Juil - 21:21

Rapport d'arrivée




Nom de l'agent : Alexander Blake
Matricule de l'agent : A2A24

Événement de carrière : Arrivée de l'Agent à l'Institut

Résumé des faits : La directrice a accueilli Alexander Blake et lui a fait visiter les lieux. Le lendemain, Blake a passé plusieurs tests.

Remarques & Résultats :
-accueil : Bonnes réactions, rien de particulier à signaler.
-administratif : Papiers signés
-visite médicale : l’enfant était relativement stressé. Rien de particulier à signaler. Alexander est en bonne condition physique. Il n’a jamais réellement eu droit à un soin médical digne de ce nom, ce qui le rend assez résistant.
-visite chez le psy : Alexander semble être un garçon solitaire et assez peu amical. Ce qui s’explique par le fait qu’il n’ait jamais vraiment côtoyé d’enfants de son âge. Il ne parle pas énormément. On aurait dit qu’il s’éloigne dès que quelqu’un approche de lui. Il ne veut pas s’intégrer aux autres enfants. Ce sont des choses qui, selon le psy, vont changer avec le temps passé au MIS.
-Test intellectuel : Alexander a comme langue maternelle l’anglais, mais a du mal à écrire et à lire… Comme il n’a jamais été à l’école, les maths et les sciences sont peu concluants. Les exercices de logique, par contre, sont plus que satisfaisants.
-Test physique : assez musclé, corpulence plutôt maigre, mais rien d’alarmant. Son instinct de survie est exceptionnel et il arrive à se mouvoir assez rapidement et agilement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://institut-mi6.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Alexander Blake   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alexander Blake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» F.T. d'Alexander Blake
» "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Présentation Mike Blake
» Signature de contrat - Alexander Frolov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Modern Institute of Seafront :: Chief's office - ADMINISTRATION :: 
Présentations & suivi des joueurs
 :: Personnages :: Fiches validées
-