Partagez | 
 

 L'heure est au changement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kathleen Stevenson
Directrice
avatar
Messages : 683
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: L'heure est au changement   Lun 31 Juil - 12:13

31/07/44 - Bureau de Kathleen

Kathleen était assise devant son bureau. Elle devait se réunir avec ses collègues pour faire le point sur la situation. La directrice était plutôt contente de ce qu’elle avait à annoncer. Ça faisait quelques mois qu’elle travaillait d’arrache-pied sur le dossier – en plus de tous les autres dossiers MIS, elle ne savait vraiment pas comment elle avait réussi à accomplir tout ça – et il était temps à présent d’informer ses collaborateurs de ce qui était à venir. Elle leur avait évidemment bien soigneusement caché cette affaire jusqu’à cet instant, pas par manque de confiance, c’était simplement la procédure. Le dossier devait rester top secret.

Elle n’était pas seule dans son bureau. Gladwyn Jebb, conseiller diplomatique britannique, était également présent. C’est avec lui qu’elle avait mis en place l’avenir du MIS. C’était un collaborateur crucial. Elle aimait bien cet homme, ils se respectaient l’un l’autre, et la collaboration avait été particulièrement réussie. Dès qu’un problème ou un désaccord apparaissait, ils savaient y faire face comme deux personnes matures et trouvaient alors une solution tierce qui arrangeait tout le monde. Mais ce n’était pas beaucoup arrivé, parce qu’ils avaient globalement la même vision des choses.

La porte du bureau s’ouvrit, et ses collaborateurs entrèrent un par un, en file indienne. Kathleen avait disposé autant de chaises qu’il le fallait en cercle et invita ses collègues à s’asseoir. Une fois tous installé, elle commença à parler. Le moment crucial était arrivé. La directrice était presque certaine que la nouvelle serait bien reçue, mais cela ne l’empêchait pas d’avoir quelques appréhensions.

« Bonjour mes très chers collègues, merci d’être venu à cette réunion. Je suis heureux de tous vous voir réunis ici. Comme vous le savez peut-être, la fin de la guerre est proche : les Allemands sont à bout de force, les Alliés sont en train de remporter la victoire. À moins d’un brusque retournement de situation, dans quelques mois, nous serons quittes de toutes ces atrocités. »

Elle marqua une pause, puis repris.

« Qui dit fin de la guerre dit, à priori, fin du MIS. Le MIS est un sous-organe du MI6 destiné à durer le temps de la guerre et à être dissous ensuite. Je suis convaincue du bien-fondé de notre organisation. Les succès du MIS ont été au-delà des attentes et tout notre travail mériterait d’être prolongé. Il ne faut pas se leurrer. Nos petits espions en herbe vont continuer à être bien utile après la fin de la guerre. Seulement comme certains d’entre vous le savent, mes relations avec les autres dirigeants du MI6 n’ont pas toujours été très amicales et fructueuses. »

Certains collègues commencèrent à réagir, mais Kathleen les arrêta avant que cela ne se transforme en un brouhaha incompréhensible.

« Je vous rassure de suite, le MIS n’est pas mort. Après la guerre, une organisation mondiale va être créée pour succéder à la Société des Nations qui, avouons-le, est un bel échec. L’Organisation Mondiale des Nations Unies va donc être officialisé dès la fin de la guerre et sera une version améliorée de la SdN, disons. Elle aura pour but de promouvoir la paix et d’éviter les conflits armés. Elle a pour but d’offrir aux pays membres un lieu d’échange et de discussions. Pour parvenir à cette fin, l’ONU va se doter d’un service d’espionnage international. »

« Vous êtes malins, vous avez deviné où je voulais en venir : le MIS va, dès la création de l’ONU, être transféré comme sous-organe secret du département espionnage. »

Elle se tourna ensuite vers son collaborateur externe, et le montra d’un geste de la main.

« Voici Gladwyn Jebb. Il est conseiller diplomatique pour la Grande-Bretagne et participe activement à la mise en place de cet imposant organe. C’est avec lui que j’ai mis en place les fondements du futur MIS, et c’est ce qu’on va vous présenter maintenant. Il reste encore du pain sur la planche, et vous serez les bienvenus pour aider à mettre tout ça en place. Mais avant ça, avez-vous des questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://institut-mi6.forumactif.org
Nikita Rekov
Contrôleur de Mission
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 13/07/2015

Carnet de bord
Unité:
Âge du personnage:
Missions effectuées: 0

MessageSujet: Re: L'heure est au changement   Jeu 2 Nov - 20:53

Nikita se dirigeait calmement vers le bureau de Kathleen. Tous les enfants avaient été libérés pour le restant de la journée, ce qui indiquait une réunion qui risquait d’être fort longue. Tous les membres du staff avaient reçu une convocation fort simple, neutre au possible :

RDV dans mon bureau le 31 juillet
À 4h30 P.M.
Signé : Kathleen Stevenson

Aucun indice quant à l’objet de ce rendez-vous. Rien. Et personne, parmi les collègues, ne semblait au courant de quoi que ce soit. Ou bien, ils jouaient la comédie, ce qui n’était pas une éventualité à rejeter au MIS. Certains avaient émis leurs inquiétudes, en soulignant qu’une telle procédure était pour le moins inhabituelle, voire totalement inédite. Nikita, pour sa part, restait serein face à la situation. Adviendrait ce qui devrait advenir. Que pouvait-il faire d’autre que d’attendre, de toute façon ? À part bien sûr, se rendre au rendez-vous au moment indiqué sur le carton d’invitation.

Tandis que les agents avaient accouru dans le parc pour prendre l’air et profiter du soleil, et pourquoi pas de l’eau tiède du lac, les adultes, eux, s’étaient rassemblés devant la porte du lieu de travail de la directrice. Tout le monde parlait avec animation, et le débat faisait rage quant au sujet de cette réunion fort mystérieuse. Le Russe, lui, restait un peu en retrait de la foule, à l’écart du brouhaha ambiant. Pas qu’il n’appréciait pas la compagnie de ces charmantes personnes, mais face à une telle « foule », il ne se sentait pas fort à l’aise.

Après une attente interminable, du moins pour certains, la porte s’ouvrit enfin. Le staff retrouva rapidement sa civilité et, compte tenu de l’étroitesse de l’entrée, se mit en file indienne pour entrer dans le plus grand calme.

La pièce, toujours aussi soigneusement meublée (en même temps, il n’y avait aucune raison pour que ça ait changé, mais c’était quelque part bon signe), les accueillit dans sa chaleur, fournie par le feu qui brulait vivement dans l’âtre. Des chaises avaient été disposée en nombre suffisant en demi-cercle autour de deux personnes : l’une était bien entendu Kathleen, l’autre était un homme dans la quarantaine, à la figure intelligente et sévère.

Chacun prit place sans se poser de question. Peu importe à côté de qui l’on était assis, l’objet de cette réunion n’était, de toute évidence, pas de faire copain-copain avec les collègues. Il était à présent temps de commencer et de cesser ce suspense insoutenable, pour certains, du moins. Kathleen prit la parole de sa voix douce et posée. Ses mots étaient suffisamment bien arrangés pour qu’il s’agisse d’un discours écrit à l’avance et simplement récité, mais ils gardaient une fluidité et une spontanéité que seul une improvisation peut avoir. Mais dans le fond, ça n’avait aucune espèce d’importance. Ce qui comptait réellement, c’était le contenu. Il aurait tout le temps d’admirer (pudiquement) la directrice pour tous les talents qu’elle avait plus tard. Et il l’avait déjà suffisamment fait, par ailleurs.
Cela dit, Nikita commença peu à peu à se sentir mal à l’aise dans la continuité de ses paroles. Était-elle sérieusement en train d’annoncer la fin du MIS ? Ce n’était pas possible. Il était trop bien ici. Il n’avait jamais été aussi bien nulle part ailleurs. En fait, il était épanoui, ici. Oui, épanoui était le mot juste. Il aurait du mal à revenir à sa vie antérieure si le MIS finissait par mourir. Il ne devait d’ailleurs pas être le seul à penser ainsi, car, très vite, les plaintes scandalisées montèrent dans l’assistance, mais balayées en un coup de main par la directrice. Elle n’avait pas fini, et c’était déjà rassurant.

Nikita se reconcentra et écouta attentivement la suite.

Ainsi donc, le MIS allait rejoindre un nouvel organe international et quitter le SIS. Il fallait bien être honnête, la nouvelle en tant que telle, ne lui faisait ni chaud, ni froid. Tant que le MIS pouvait continuer à exister et à se développer. Et tant qu’il gardait sa relative indépendance, parce qu’il savait que seul quelqu’un comme Kathleen pouvait mener à bien une telle entreprise et qu’une femme (ou un homme) comme elle, ça ne courait pas les rues.

L’homme qui se tenait à côté de Kathleen souri poliment, ses lèvres se fendant d’un très mince sourire, à l’appel de son nom, Gladwyn Jebb. Mais il ne prit pas immédiatement la parole. Kathleen offrit d’abord à ses collègues la possibilité de poser leur éventuelle question. Nikita trouvait qu’il était un peu tôt pour émettre ses interrogations, vu le peu d’informations encore émises, et qu’il était plus sage de les poser plus tard vers la fin de la réunion. Aussi, malgré ses nombreux questionnements, il se tût et attendit sagement la suite. Il savait que certains autres de ses collègues, par contre, ne pourraient s’empêcher de s’exprimer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alassane Ndiaye
Contrôleur de Mission
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 03/07/2015

Carnet de bord
Unité:
Âge du personnage: 25
Missions effectuées: 0

MessageSujet: Re: L'heure est au changement   Jeu 21 Déc - 16:17

Depuis l'été, l'ambiance générale était plus calme. Si le MIS avait toujours été un havre de paix, et c'est d'ailleurs ce qui avait plu à Alassane en arrivant, ce lieu était tout de même chargé de tension, car chaque personne ici oeuvrait pour la guerre qui se jouait au-dehors, et chacun s'inquiétait de l'avenir du monde. A présent que la guerre touchait à sa fin, tout le monde était plus décontracté, plus rieur, moins inquiet... Même les missions des agents étaient plus légères, et il y avait un peu moins de rigueur qu'avant dans le coaching qu'Alassane dispensait à ses protégés.

Il fut d'autant plus surpris en recevant le courrier solennel de Kathleen. Un courrier concis, presque lacunaire, qui ne pouvait annoncer une bonne nouvelle. Car Alassane savait très bien ce que cela signifiait : soit un événement majeur qui ferait perdurer cette guerre sanglante, soit, si la guerre était vraiment finie, la fermeture pure et simple du MIS. Qu'est-ce qu'il allait devenir ? Il n'avait plus de vie en dehors d'ici...

Il arriva très tendu dans le bureau de Kathleen. Il salua d'un signe de tête sobre ses connaissances, notamment Nikita. Ils avaient beau partager la même chambre, ils ne partageaient pas grand chose d'autre, et si la cohabitation se passait très bien, ils menaient chacun leur vie de leur côté. Chacun s'installa sur les sièges prévus à cet effet. Alors, la directrice prit la parole, et Alassane put enfin respirer. Il lâcha même un soupire de soulagement et un sourire qu'il ne put contenir. MIS allait avoir un vrai rôle international et probablement prendre encore de l'importance. C'était au-delà de ce qu'il avait osé imaginer. Il admirait secrètement cette femme qui avait et allait encore changer le monde. S'il ne savait pas qu'elle était en couple avec Evelyn...

Alassane n'avait pas de question particulière. Il était simplement pressé d'entendre la suite, et de rencontrer ce cher M. Jebb. Il se contenta donc d'adresser un sourire de remerciement à sa supérieure, qui, décidément, avait changé sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'heure est au changement   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'heure est au changement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Or/Argent] Changer l'heure
» Changement de tapisseries
» Changement de msn
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Changement dans la diplomatie haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Modern Institute of Seafront :: The Institut - Zone Rp :: 
Le Bâtiment
 :: Le bureau de la directrice
-