Partagez | 
 

 Présentation de la p'tite Nouvelle!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maïna Timakata

avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 05/06/2018

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 5 ans
Missions effectuées: 0

MessageSujet: Présentation de la p'tite Nouvelle!!   Mar 5 Juin - 16:56


MAÏNA
TIMAKATA





© Obsession
• NOM : Timakata
• PRÉNOM(S) : Maïna

• NÉ(E) LE : 24 mars 1940
• À : Erromango, Nouvelles-Hébrides

• AGE : 5 ans

• NATIONALITÉ : Vanuatu

• UNITÉ : A



POIDS : 8 kg
TAILLE : 80 cm
CORPULENCE : Maigre pour le moment
YEUX : noirs
CHEVEUX : noirs
AUTRE : Son corps est affaibli par la faim, mais ses carences vont rapidement être comblées au MIS.


PHOBIE : Maïna n'a peur de rien. Elle est très à l'aise avec les bêtes sauvages, et adore nager. Elle maîtrise bien le feu pour cuir les aliments. Elle n'a aucune phobie connue pour l'instant, mais elle n'a pas connu grand chose... Sûrement que sa plus grande peur se révélera lors du PEI !

CARACTÈRE : Maïna n'a pas un caractère très affirmé. Elle est très indépendante et solitaire, mais assez sociable et facilement abordable. Naturellement gentille, elle essaye de faire plaisir, tant que cela ne lui coûte pas trop. Elle ne fonctionne que par confort ou inconfort, et n'a pas encore de notions du bien et du mal, de la justice et de l'injustice, de l'amour et de la haine... Elle adore apprendre et elle est curieuse de tout. Elle est très insouciante et aime jouer avec les enfants de son âge. Elle est sage avec les adultes car elle a toujours appris le respect de l'aîné. Cependant, au fond elle n'est qu'une enfant qui veut courir après les papillons et sentir les fleurs du printemps.




NAISSANCE :

Erromango, une petite île isolée au sud du Vanuatu... Oui, mes parents ainsi que le reste de la communauté a toujours refusé le nom que les blancs ont donné à notre terre, "Nouvelles-Hébrides"... Ici c'est chez nous, c'est la terre de nos ancêtres, c'est le Vanuatu - le pays debout, en bichelamar. Parce-que nous sommes debout, nous conserverons notre force et notre indépendance. Même si politiquement, nous sommes colonisés... C'est ce que mes parents m'ont toujours dit.

Oui, je suis née sur cette petite île quasi-déserte du Vanuatu, dans un village de pauvres pêcheurs. Notre île volcanique est surtout forestière, mais les colons anglais ont décimé les ressources en bois de santal en quelques décennies. Tous les missionnaires qui ont débarqué ici pour l'Eglise presbytérienne ont tous fini assassinés. Non, les blancs n'ont jamais eu leur place ici, et mon peuple s'est toujours battu pour son indépendance et ses croyances. D'ailleurs, le dernier missionnaire qui est venu a amené la rougeole avec lui... Cette maladie que nul ne connaissait ici a décimé la population de l'île. En 1913, nous n'étions plus que quelques familles, alors qu'avant l'arrivée des colons nous étions plus de 10 000. Bien sûr, mes ancêtres ont assassiné ce dernier missionnaire, mais il était déjà trop tard...

Lorsque je suis née, toute la population de l'île se regroupait dans notre petit village. La végétation de l'île avait repoussé mais il s'agissait surtout de friches de type amazonien, les grands arbres commençaient à peine à revenir. Nous étions très peu nombreux et oubliés du monde, et cela nous convenait parfaitement - nous pouvions reconstruire notre communauté, à l'abri de la cupidité des blancs qui nous avaient décimé...

Cependant, bien que nous étions tranquilles, nous étions démunis. Les ressources étaient faibles et ne suffisaient pas pour nourrir le village. Ma mère avait toujours été assez faible. J'étais son premier enfant, et elle ne survécut pas à ma naissance. C'était chose courante, sur l'île, si bien que les jeunes filles qui passaient les 12 ans étaient choyées.

ENFANCE :

Moi, je n'étais qu'un bébé juste né. Je fus élevée par mon père et la soeur de ma mère - ma mère également donc, selon la conception vanuataise de la famille. J'allais à l'école du village le matin où la vieille sage du village - ma grand-mère - enseignait l'écriture. Elle avait appris à lire et à écrire avec les missionnaires qui étaient venus traduire la Bible en sie. C'était une des rares croyantes monothéiste du village, mais tout le monde la respectait car elle était pleine de sagesse et de connaissances. Elle nous apprit à lire et à écrire en ura, la langue de nos ancêtres que nous étions très peu à savoir parler. Mais elle nous apprit également le bichlamar, la langue officielle de notre pays, ainsi que l'anglais. Oui, elle nous apprit très tôt que c'était important de connaître son ennemi pour mieux le combattre...

Elle m'enseigna aussi, après la sortie de l'école, la médecine traditionnelle des plantes de l'île. De son côté, ma mère, qui était paysanne et cultivait l'igname et le manioc, m'apprenait à compter les bêtes de son petit troupeau l'après-midi après l'école. Et mon père partait chaque jour avec sa petite barque en plein Océan Pacifique, pour rapporter de quoi nous nourrir... Le poisson nous apportait les rares apports nutritifs qui nous permettaient de survivre. Car les cultures vivrières et les quelques bêtes que possédaient ma mère ne suffisaient pas - elle avait beaucoup d'autres enfants à nourrir.

Les moments où je ne travaillais pas pour aider ma famille, je les passais sur la plage, à regarder l'horizon en attendant que la barque mon père pointe son nez au coeur de l'immensité bleue. C'était toujours la fête quand il revenait, nous savions que nous aurions à manger pour une semaine, car il ne revenait jamais les mains vides. Mais cet après-midi là, alors que je jouais avec le sable, je vis la barque revenir seule... Elle était brisée par endroits, quelques planches manquaient sur la structure de bois. Et mon père n'était pas dedans... J'entrepris d'aller le chercher en mer avec sa barque, imaginant qu'il s'était perdu.


ARRIVÉE À L'INSTITUT :

Je partis donc sur l'eau, sur les quelques planches de bois qui parvenaient sans mal à faire flotter mon poids plume. Je savais très bien nager, je poussais la barque à la force de mes bras mais je n'avais pas grand chose à faire car la marée descendait. Alors que j'arrivai au large, je vis le corps blanc de mon père flotter. Je compris alors qu'il reviendrait sur la plage à la marée montante, comme moi sur sa barque... Je compris aussi, malgré mon jeune âge, que j'allais mourir de faim sans lui.

Un gros bateau de colons s'approcha de moi bien avant la fin de la marée basse. Ils me parlaient en anglais, assez gentiment. C'était la première fois de ma vie que je parlais à un blanc. On m'avait dit tellement de mal de ces gens que j'étais surprise par la gentillesse de ceux-ci... Ils me posaient plusieurs question. Je leur répondis que mon père nous avait quitté et que ma mère ne pouvait pas me nourrir seule. Ils connaissaient l'extrême pauvreté et la famine qui sévissait sur notre île, c'était la raison de leur venue ici - ils étaient en mission humanitaire, et n'étaient ni des missionnaires voulant nous convertir, ni des colons... Ils m'expliquèrent qu'ils pouvaient m'emmener dans un endroit où je serais en sécurité et où je pourrais me nourrir normalement. Perdue et sans repère, j'acceptais de les suivre, j'étais trop jeune pour avoir la conscience nécessaire pour comprendre la situation.

J'embarquais donc sur le gros bateau des blancs, qui ne parvinrent pas à accoster sur la plage à cause des villageois trop en colère. Je vis distinctement mon père sur la plage. Ma mère n'était pas parmi les villageois en colère, elle devait être à l'intérieur de l'île avec ses bêtes. Même si elle m'avait élevée comme sa fille, au fond, je sentais que mon destin était ailleurs. Même si je ne connaissais rien du monde extérieur.

Je le découvris pendant le voyage du retour en Angleterre. Mes sauveurs étaient contents que je parle leur langue et ils m'expliquèrent plein de choses sur leur monde. Si je comprenais ce qu'ils racontaient, je n'avais pas encore conscience de la gravité de tout ce qui se tramait dans le monde... Apparemment le conflit global était sur la fin et les pays du monde avaient décidé de s'unir pour oeuvrer pour le bien. Les Anglais disaient que je pouvais moi aussi intégrer cette organisation pour que les choses aillent mieux... Très bien.

Moi, je n'avais jamais connu aucune de ces horreurs, aucune guerre. Je n'étais traumatisée par rien. Tout ce que je connaissais, c'était la faim, et tant qu'on me nourrissait, je suivrais ces Anglais n'importe où.

C'est ainsi que j'arrivai en Angleterre. Je n'avais que 5 ans, aucune conscience du Monde ni de ma propre condition. J'étais juste une petite fille qui voulait manger à sa faim. J'eus la chance, dans cet accueil de verre "Modern Institut of Seafront", d'impressionner la secrétaire grâce à ma connaissance des langues. C'est grâce à cela qu'elle téléphona à la directrice, et que je pus intégrer le MIS. Cependant, je ne savais toujours pas trop ce que je faisais là. Je me contentai de remercier les Anglais qui m'avaient gentiment amené jusqu'ici et nourrie tout le long du trajet.

FAMILLE :

La famille de Maïna est restée sur Erromango, dans le dénuement le plus total. Mais son père et sa mère biologiques sont tous les deux décédés, il ne lui reste que ses oncles et tantes, et ses cousins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias Speth
Administrateur
avatar
Messages : 1684
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 25

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 11
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Présentation de la p'tite Nouvelle!!   Sam 16 Juin - 12:22

Re-re-re-re bienvenue sur le forum xD (Je sais pas si je suis au bon nombre de re, mais t'as compris quoi !) 

Du coup, je te valide et on lance le rp d'accueil comme prévu ! Wink Bravo !


Un monde parfait? Regarde ce monde, c'est un grand carnaval !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Deschamps
Administrateur
avatar
Messages : 1486
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 25

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 13 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Présentation de la p'tite Nouvelle!!   Sam 16 Juin - 21:20

Super merciii


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Présentation de la p'tite Nouvelle!!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation de la p'tite Nouvelle!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LAÏKA, la 'tite nouvelle
» kikou,tite nouvelle
» Bonjour,je suis nouvelle,alors petite présentation:
» Présentation nouvelle élève [Validée]
» Petite nouvelle du Renard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Modern Institute of Seafront :: Chief's office - ADMINISTRATION :: 
Présentations & suivi des joueurs
 :: Personnages :: Fiches validées
-