Partagez | 
 

 Prions pour que le ciel ne nous tombe pas sur la tête!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Prions pour que le ciel ne nous tombe pas sur la tête!    Dim 8 Sep - 19:35

Cela faisait un peu moins de 10 jours que j’étais arrivé ici. Je m’étais déjà fait au rythme de MIS, et celui-ci me plaisait d’ailleurs plutôt bien : c’était intense, intéressant, on devait donner le meilleur de nous-même. Sur ce dernier point d’ailleurs, il ne fallait même pas faire preuve d’un effort particulier – fait étonnant vu que cela porte là-dessus- dans le sens où le système nous amenait automatiquement à se dépasser constamment.

Il m’arrivait néanmoins d’avoir un peu peur, la guerre, les missions, le PEI, etc. Ma mère me manquait un peu également. Et parfois, dans un moment creux – oui, ça arrivait- j’en profitais pour me rendre à la petite chapelle non loin du bâtiment principal. Elle n’est pas très utilisée, pour le moment du moins. Et généralement, je le faisais seul. Pourquoi ? Parce que je recherchais avant tout un peu de calme et de paix pour réfléchir que la présence réelle de Dieu. Je commençais à me poser des questions sur ce bonhomme, notamment son existence. Aurait-il permis tant d’horreur, cet homme au pouvoir tout puissant ?

Néanmoins, parfois, je le priais, plus par habitude, parce que ma maman le faisait beaucoup. Peut-être, après tout, que cet acte pouvait vraiment m’aider à surmonter mes difficultés actuelles et aller de l’avant.

Ce fut durant une petite période d’accalmie de la pluie, que je me rendis à la chapelle. Quand je fus à l’intérieur, d’ailleurs, il se remit à pleuvoir de plus belle. Ouf, de justesse !

Personne n’était à l’intérieur, comme prévu, donc je pris un des sièges dans un coin, m’assis et fermai doucement les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Deschamps
Administrateur
avatar
Messages : 1351
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 10 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Prions pour que le ciel ne nous tombe pas sur la tête!    Jeu 12 Sep - 18:05

La journée était longue et pluvieuse. Gabriel avait horreur de la pluie en été. Il était en grave manque de soleil et de lumière. Non pas que la période pluvieuse avait été particulièrement longue, le mois d'août avait été relativement ensoleillé... mais son humeur était totalement instable. Il avait du mal à reprendre un emploi du temps réglé à la minute, et son moral s'en faisait durement ressentir. Il avait l'envie de bien faire, il était toujours en avance à tous ses cours, mais cette subite quantité de travail l'exténuait plus rapidement qu'il ne l'aurait cru. Il avait du mal à faire la transition, mentalement. Il s'était très bien adapté à l'institut, ce n'était pas le problème il était très heureux ici... mais depuis qu'il avait commencé les cours, c'était un peu plus compliqué. Plus difficile. Heureusement que Matt' était là pour le motiver. Il n'avait pas fait connaissance avec les autres nouveaux. Il était d'une humeur trop noire ces temps-ci... Il enchaînait les cauchemards. Ca lui était passé assez rapidement à l'arrivée au MIS, mais c'était revenu trop rapidement à son goût. C'était presque toutes les nuits, souvent plusieurs fois dans la même nuit. Il enchaînait les scènes d'enfermement le plus total, il se revoyait enterré sous les cadavres. Ces images réelles pour lui et trop nombreuses ne le lâchaient pas comme il l'aurait souhaité... alors, il était morose et de mauvaise humeur. Il détestait faire aveu d'une quelconque faiblesse, il se murait donc dans un silence froid, ce qui ne donnait à personne l'envie de l'approcher.

Il venait de terminer ses cours de la matinée et était déjà fatigué. Il en avait marre, il voulait se reposer mais le moindre rêve allait encore le happer auprès du cadavre de sa meilleure amie. Ses pas le menèrent donc vers la Chapelle, le lieu où il avait l'habitude de se rendre dans ce genre de moment. Il y cherchait toujours un réconfort mais bizarrement, il en trouvait de moins en moins du côté de la religion depuis son arrivée au MIS. Comme si elle avait été là pendant les pires moments de sa vie, mais l'avait abandonné maintenant qu'il était en sécurité. Sans l'aider à tourner la page... Il revenait tout de même, espérant sentir quelque chose de réconfortant, un jour... il n'osait pas se l'avouer mais au fond, il cherchait à sentir la présence d'un de ses pères, ou d'une autre personne qu'il aurait aimé. C'était peine perdue.

Sa seule chance de la journée fut que Gabriel réussit à entrer dans la chapelle lorsque la pluie recommençait tout juste à tomber. Il aurait au moins évité d'être trempé une fois de plus. En même temps, il n'en avait rien à carrer au fond, de la pluie. Puisque cette journée était de toute façon pourrie... et elle n'allait pas en s'arrangeant. En s'approchant du coeur de la chapelle, il détecta une présence. Il détestait ça, il préférait toujours être seul quand il venait ici. Il détesta encore plus y voir Jorgue. Il le connaissait depuis à peine plus d'une semaine, ne lui avait jamais vraiment parlé, et pourtant déjà il ne l'aimait pas. Il ne lui avait rien fait pourtant, non, c'était juste son âge et son allure qui ne lui revenait pas. Quand il était de mauvaise humeur, Gabriel devenait d'une méchanceté gratuite. Mais au moins, il le gardait pour lui et rien d'autre que son regard noir n'était visible. Il avait la décence de ne pas agresser les gens pour rien. En l'occurrence, il était de trop mauvaise humeur pour engager la conversation. Et puis s'il ne l'avait pas encore fait, pourquoi le ferait-il maintenant ? Cet espagnol prétentieux ne l'intéressait pas. Il se mit juste à genoux bruyamment devant le petit autel, histoire de manifester sa présence. Mais le coeur n'était pas du tout à la prière, il avait trop de noirceur à lui en cet instant pour y songer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Prions pour que le ciel ne nous tombe pas sur la tête!    Dim 15 Sep - 10:32

J’étais plongé dans mes pensées. Je ne sais, à vrai dire, pas vraiment si on peut appeler ça des prières. Faisais-je appelle à Dieu ou à ma réflexion ? Comme je n’avais pas l’impression de recevoir un quelconque message de l’homme dans ses nuages, j’optai plutôt pour la seconde solution.

Mais celles-ci furent brutalement interrompues par un bruit sourd. Quelqu’un était entré dans la chapelle. J’ouvris les yeux pour voir qui était ici, espérant que ce ne soit pas un adulte – avais-je seulement le droit de venir ici en dehors des messes parfois organisées ? – mais c’était un des agents. Trop petit pour que ce soit Matthias, donc je supposai que c’était Gabriel, dont les cheveux blonds contrastaient avec l’obscurité.

Il était à genou devant l’autel, non loin de moi. Je vis son visage en diagonale. Il était étrange. Gabriel était un garçon que j’avais du mal à cerner – Matthias n’était pas plus simple, mais lui au moins m’avait laissé une chance -. Tout de suite, le blond m’avait catalogué dans une catégorie x qu’il n’appréciait pas, sans jamais m’avoir parlé. Au fond, ce qu’il pensait de moi m’était un peu égal, je ne lui en voulais pas pour ça. C’était dommage, néanmoins. Mais si Gabriel ne voulait pas faire connaissance avec moi, tant pis pour lui, après tout.

Mais le voir comme ça, cette mine sombre, changea mon avis. Peut-être était-ce de m’avoir vu, peut-être que ce n’était pas une bonne idée d’aller lui parler. Mais tant pis, je décidai de ne pas écouter la petite voix qui me dictait dans ma tête de na pas aller lui parler. Il faut croire que j’aime bien le « risque ».

Je m’approchai doucement du garçon. Il avait un beau visage – qui devait être encore plus beau quand il était détendu et souriant -.

-« Quelque chose ne va pas ? » dis-je doucement, d’une voix chaleureuse, mais pas trop. Disons qu’amical était le bon terme pour décrire le ton de ma voix. Celle-ci raisonna d’ailleurs dans la chapelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Deschamps
Administrateur
avatar
Messages : 1351
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 10 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Prions pour que le ciel ne nous tombe pas sur la tête!    Jeu 19 Sep - 15:53

Gabriel bouillait de l'intérieur. Il était fatigué à cause de ses nuits agitées, la pluie l'avait mis de mauvaise humeur, il en avait marre de tout, il était énervé, et cette fichue Chapelle qui n'arrivait même pas à le calmer... Il aurait bien hurler à la mort s'il avait été dans un endroit approprié, mais il avait encore trop de respect pour les bâtiments religieux pour ça. Absorbé dans ses sombres pensées, il n'entendit pas Jorgue s'approcher de lui... Et puis, Jorgue ouvrit la bouche, avec une chaleur totalement inattendue pour Gabriel. Il ne le connaissait pas mais son âge l'avait directement fait passer dans la case des monstres sadiques et méchants, qui ne pensaient qu'à manger leurs victimes, à se repaître de leur chair... et cette voix qui lui demandait si "ça allait" était si humaine...

Gabriel eut des frissons dans tout son corps. Il ne daigna pas esquisser un mouvement, il était trop perdu pour bouger, il n'osait même pas déplacer son regard qui fixait la dalle de pierre sur laquelle il était agenouillé. Surtout, ne pas croiser le regard de l'ennemi, il pourrait y découvrir des yeux bien trop humains pour le monstre qu'il était censé être. Le petit blondinet ne comprenait plus rien. Pourquoi ce Jorgue était un monstre déjà ? Qu'avait-il fait de mal ? Gabriel l'avait oublié. Il ne voulait pas croire qu'il ne l'avait jamais su. Pas encore.

En réfléchissant, il revit les murs glauques de Mauthausen. Ses odeurs de putréfaction, ce bâtiment rempli de cases, ces couvertures souillées par les vomissures des malades. Et ces grands, ces garçons de 13 et 14 ans qui, qui... qui avaient veillé sur lui et sa meilleure amie pendant plusieurs semaines... et qui n'avaient pas pu la sauver. Comme lui d'ailleurs. C'était ça qu'il reprochait finalement, aux garçons de l'âge de Jorgue. Malgré leur âge, leur taille, leurs muscles, ils n'avaient pas plus de pouvoir ou de force que lui, qui était encore si petit. Tous ces jeunes lui avaient montré que ça ne servait à rien de grandir, on restait toujours dans la même condition de sous-fiente, quoiqu'on fasse. C'était ça qu'il n'aimait pas chez Jorgue : les souvenirs que cet âge lui rappelaient, et surtout, le désespoir que cet âge lui inspirait...

Ce n'était qu'une image que Gabriel haïssait. Il se rendait compte qu'il était mauvais au fond, qu'il se mettait à haïr n'importe qui sans raison valable, alors que Jorgue avait tout l'air d'un gentil garçon... Etait-il en train de devenir aussi inhumain que ses anciens tortionnaires ? Des larmes de pleurs et de désespoirs commençaient à couler sur son maigre visage. Il ne voulait pas les sentir, il détestait faire preuve de signes de faiblesse. Après tout ce temps, il leva les yeux vers Jorgue et lui répondit d'une voix qui se voulait assurée :

" - Mais non tout va bien. "

Son air était renfrogné, mais il n'était pas vraiment crédible, pour un gamin dont la voix chevrote et dont le visage est couvert de larmes. Et pourtant, ce n'était pas faute de vouloir retrouver contenance. Comme souvent, il se sentait faible et démuni dans les bâtiments religieux de ce genre, comme s'ils le mettaient à nu. Et Jorgue était là et voyait tout...

Il ne voulait pas s'apitoyer sur son sort, jamais. Il voulait prouver à ce Jorgue, et surtout à lui-même qu'il savait être humain, qu'il allait se battre toute sa vie pour ça. Il tenta donc d'esquisser un sourire au jeune garçon qui se tenait à côté de lui.

" - Tu as quel âge, en fait ? "

Question primordiale, au fond. Gabriel s'était fait tout un film là dessus, mais ne le connaissait ni d'Eve ni d'Adam, il préférait revenir aux bases, pour essayer de se faire une opinion plus juste...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Prions pour que le ciel ne nous tombe pas sur la tête!    Mer 16 Oct - 7:42

Gabriel ne bougea pas au début, comme s’il était mort. Il semblait en colère pour je ne sais quelle raison. Je ne connaissais rien de sa vie, il ne connaissait rien de la mienne. À vrai dire, nous n’avions jamais eu ni l’occasion ni l’envie d’en discuter.

Je faillis lui faire remarquer qu’il n’avait pas l’air d’aller si bien que ça à sa réponse, mais il semblait vouloir dire autre chose. Aussi, je le laissai parler. Après plusieurs secondes, il me posa une question tellement basique, tellement simple que j’en restai un instant figé de désarrois. D’un sursaut je me ressaisis, lui souris, et lui réponds doucement :

-« J’ai 14 ans… Et toi ? »

Il avait des larmes sur son visage, je ne savais pas trop ce qu’il avait. Ça avait l’air difficile pour lui, mais sans doute que s’il se laissait faire, je le découvrirais assez vite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Deschamps
Administrateur
avatar
Messages : 1351
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 10 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Prions pour que le ciel ne nous tombe pas sur la tête!    Lun 21 Oct - 16:13

Gabriel regarda Jorgue timidement, se demandant s'il allait l'envoyer bouler ou non. Finalement, avec sa froideur et sa colère de leurs dernières rencontres, il n'avait pas de raison particulière de lui adresser la parole, et l'adolescent pouvait bien envoyer balader Gabriel comme ça lui chantait. D'ailleurs, c'est peut-être ce que le blondinet aurait fait à sa place... mais non, ce Jorgue était décidément trop aimable et trop poli pour ça. Gabriel n'en revenait pas d'avoir été aussi fermé d'esprit, aussi mauvais, au fond. Il reproduisait exactement les comportement qu'il haïssait. Il ne savait pas comment devenir meilleur, mais c'était vital pour lui. Il lui fallait trouver la solution, et changer, ou il ne pourrait plus se supporter très longtemps...

Jorgue avait 14 ans. En fait, c'était l'âge des plus âgés du bâtiment junior à Mauthausen. Gabriel l'aurait vu un tout petit peu plus jeune, comme ça... Il n'avait pas les larges épaules ni les poils que le blondinet avait pu voir sur ses compagnons du même âge. Qu'importe... ça signifiait au moins que Jorgue était loin de profiter de son âge, ce qui était encore un bon point pour lui.

Gabriel avait cessé de réfléchir, mais un flash l'empêcha de répondre à son interlocuteur avec la rapidité qu'il aurait souhaité. Ces bâtiments religieux le rendaient faible, en fait. Il n'y avait qu'ici qu'il se laissait submerger à ce point par son passé. Il se demandait de plus en plus souvent si Dieu était là pour l'aider ou pour l'enfoncer, finalement. Il revit les soirées qui avaient précédé l'arrivée du typhus. A l'époque, il n'y avait pas vraiment de barrière entre les gardes et les enfants du baraquement. Les petits étaient esclaves, et les gardes s'en réjouissaient, et bien plus encore. Au fond, c'était peut-être pour ça que Gabriel haïssait les garçons plus âgés à ce point... les gardes ne s'étaient jamais vraiment occupés d'eux, à croire qu'ils préféraient les plus jeunes. Ces salopards d'adolescents avaient été protégés par leur âge, qui les rendait inintéressants, et... les plus petits avaient tout pris. Par un seul d'entre eux n'avait levé le petit doigt pour aider un enfant plus jeune. Evidemment, ils ne pouvaient rien faire, mais... c'était aussi de là que venait la haine irascible de Gabriel pour les adolescents. Ils étaient puissants mais passifs. Scandaleusement chanceux aussi.

Mais il y avait un problème. En regardant Jorgue, Gabriel ne voyait pas un de ces criminels. Il ne voyait qu'un garçon comme lui, un peu plus grand, pas beaucoup plus fort. Et surtout, sa présence prouvait qu'il était tout, sauf passif dans ce monde... un nouveau respect monta en Gabriel. Evidemment, son visage était encore inondé de larmes. Il en avait grand honte, et s'empressa d'essuyer son visage d'un revers de manche en reniflant. Sa voix était toute petite et mal assurée, mais il ne tentait plus de paraître assuré. Il n'avait rien à prouver face à ce Jorgue. Ils étaient similaires, malgré leurs quelques années d'écart...

" - J'ai ne...neuf ans. "

Gabriel toussa en essayant de retrouver contenance. Pour la première fois, il posa sur Jorgue des yeux que toute sorte de haine ou de mépris avait quitté. Il n'était pas comme eux, ça se voyait dans ses yeux...

" - Tu viens ici souvent ? "

Le petit blond espérait qu'en alimentant la conversation, il réussirait à partir d'ici en bon terme avec Jorgue. Ca prouverait qu'il avait encore une once d'humanité, et c'était très important pour lui de se le prouver...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Prions pour que le ciel ne nous tombe pas sur la tête!    Lun 4 Nov - 19:42

Je lus dans ses yeux la surprise ; celle-ci ne m’étonnait d’ailleurs qu’à moitié. J’avais cru comprendre que le petit avait traversé des horreurs avant d’atterrir ici. Bien sûr cela ne justifiait ni n’excusait pas son comportement – surtout à l’heure où la présence de l’autre paraissait si essentielle -, mais elle l’expliquait tout du moins.

Toujours plongé dans ses yeux – élément très important du visage-, je vis une lueur nouvelle. Ne connaissant pas très bien le petit blond en face de moi, j’eu du mal à comprendre ce dont il s’agissait. J’allais peut-être l’apprendre avec ce qu’il allait dire, ou avec le temps. J’étais au moins sûr d’une chose : ma curiosité était piquée à vif.

Chacun son tour d’analyser l’autre. En effet, Gabriel observa attentivement mon corps, s’arrêta un instant sur mes épaules, puis sur mon menton, et paru satisfait. Mais de quoi donc ?

La scène était fort silencieuse – si ce n’est les goutes de pluies qui martelaient les vitraux – et Gabriel semblait avoir du mal à répondre à une question aussi basique que « quel est ton âge ? »

Son regard devint légèrement vitreux, et il semblait plongé dans ses pensées, et un raisonnement qui m’échappait totalement sembla se dérouler dans sa tête. Mais à quoi bon pouvait donc penser un petit enfant comme ça à la simple question que j’avais posée ? Je n’avais pas assez de matériau pour apporter une réponse à cette question. Pas encore assez du moins…

L’enfant sembla se ressaisir, essaya d’un revers de manche ses larmes, reprit sa respiration et répondu d’une voix chevrotante qu’il avait neuf ans. Tout ça pour ça… Ce n’était quand même pas compliqué ? Enfin bon, je ne fis aucune remarque, je ne voulais pas juger l’agent en face de moi.

À nouveau, le blond posa son regard sur moi. Mais il y avait quelque chose de nouveau, cette fois-ci, ou, mieux formulé, il y avait quelque chose en moins cette fois-ci. Pas de haine ou autre sentiment négatif plutôt infondé.

Il me demanda ensuite si je venais ici souvent. Drôle de question, mais à laquelle je répondis de bon cœur.

-Non, c’est la première fois. Je voulais voir à quoi ça ressemblait ici, à l’intérieur. Devais-je dire la suite ? Aller, tant qu’à faire, autant se lancer. Je suis venu parce que j’avais un peu peur, et je voulais chercher du réconfort auprès de Dieu…

Je jetai un coup d’œil au ciel, peut-être en espérant y voir le seigneur.

-Mais il ne semble pas m’écouter. Je crois que ça sert à rien… Et toi ?

Je ne sais pas vraiment si je devais encore croire en Dieu. J'étais un peu perdu à ce niveau-là. Je sais que Matthias, avec qui j'avais pu plus dialoguer qu'avec Gabriel, n'y croyait pas du tout. Position moderne pour l'époque, je me demande si je ne commençais pas à la rejoindre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Deschamps
Administrateur
avatar
Messages : 1351
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 10 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Prions pour que le ciel ne nous tombe pas sur la tête!    Jeu 21 Nov - 14:52

Gabriel songea qu'il devait paraître particulièrement dérangé à Jorgue. Sa haine avaient été apparemment très visible, même s'il ne l'avait jamais exprimée clairement. Il n'avait jamais su cacher ses émotions de toute façon, sa meilleure amie défunte avait toujours lu en lui comme dans un livre, ses pères aussi d'ailleurs. Bref, il n'avait jamais rien pu cacher à ses proches, cela devait bien devoir signifier quelque chose : par exemple, que ses émotions se lisaient facilement sur son visage. C'était ennuyeux pour lui, car à présent qu'il était entouré d'inconnus qui partageaient pleinement son existence, il aurait bien aimé s'en faire soit des amis soit des indifférents, mais c'était gênant de donner une impression aux gens sans qu'ils puissent avoir une explication derrière. En même temps, il n'allait pas détailler sa vie aux inconnus. C'était très ennuyeux d'être aussi expressif, et ce malgré lui.

Il ne se souvenait pas avoir eu autant de problèmes avec ça auparavant... peut-être parce-qu'il avait passé une trop longue période à ne plus rien ressentir. Maintenant que les émotions revenaient, elles avaient une vivacité inédite, comme si elles essayaient de rattraper le temps perdu où elles avaient fui ce petit corps d'enfant. Quelles saloperies tout de même, elles auraient pu revenir de façon un peu plus discrète, de quoi avait-il l'air maintenant ?

Il écouta avec intérêt la réponse de Jorgue. En fait, il ne comprenait pas comment ce dernier avait pu ne jamais mettre les pieds dans un bâtiment religieux pendant sa vie. Ce genre d'habitude était tellement ancré dans le quotidien des gens, c'était une question sociologique tellement forte que, croyance ou non, tout le monde allait à l'église un jour ou l'autre... Surtout dans un pays comme l'Espagne, très catholique - Gabriel ne savait pas d'où venait Jorgue, mais son nom de famille avait une consonance vaguement espagnole, ça lui suffisait. Ou pas. Non, il ne devait plus de faire de conclusions hâtives, c'était trop mauvais. Surtout avec Jorgue qui avait déjà bien trop pris. Il s'intéressait à sa vie maintenant, pourquoi ne pas lui montrer clairement ?

" - C'est vrai, tu n'es jamais entré dans une église ou une chapelle ? Tu viens de quel pays en fait ? "

A la limite, s'il était issu d'un pays lointain qui ne croyait pas en Dieu, c'était tout à fait plausible, bien que Gabriel n'en connaisse pas. Il n'avait jamais vu plus loin que l'Europe, ce qui était courant à l'époque. L'Amérique par exemple, était un continent si lointain...

La suite de la réponse de Jorgue était encore plus intéressante. En fait, Gabriel le comprenait, parce-qu'il ressentait quelque chose de similaire. Il lui semblait que tout le monde cherchait à sentir une quelconque présence venant d'en haut, mais que peu de gens la sentaient réellement. Pour la première fois, il était content de pouvoir partager son expérience avec quelqu'un qui était capable de le comprendre, en tout cas c'était ce qu'il pensait.

" - Ben, je crois que quelqu'un m'a aidé dans certains moments, sinon je ne serai plus là pour te parler... Je croyais que c'était Dieu, mais je sais plus trop, depuis que je suis ici c'est plus pareil, c'est un peu plus vide. Peut-être parce-que j'en ai plus besoin... je sais pas. Tu en penses quoi ? "

Gabriel, qui avait beaucoup réfléchi à la religion grâce à son père dès son plus jeune âge, était content de pouvoir y réfléchir avec quelqu'un. A vrai dire, il ne l'avait fait avec personne d'autre que sa meilleure amie défunte. Il espérait vaguement que la conversation serait aussi constructive et recherchée, même s'il avait conscience que cette petite fille était irremplaçable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorgue Puedos
Agent prometteur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 14/08/2013

Carnet de bord
Unité: A
Âge du personnage: 16 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Prions pour que le ciel ne nous tombe pas sur la tête!    Ven 22 Nov - 15:45

Gabriel semblait avoir mal compris ce que j'avais voulu lui dire. Il était sans doute distrait, ou fatigué, ou les deux. Après tout, l'un n'était que la conséquence de l'autre! Et comme la vie, ici, était fort trépidante et que nous avions rarement un moment pour nous, c'était tout à fait compréhensible. Cette méthode nous faisait oublier nos problèmes familiaux; qui n'étaient plus d'ailleurs; mais elle avait de quoi provoquer une controverse. En effet, cela pouvait s'apparenter à de la manipulation de cerveau puisqu'on ne nous laisse pas le temps de digérer la matière, d'y réfléchir, de construire notre propre avis. Bien évidemment, ceci est faux, parce que dans la réalité, c'est presque nous qui construisons les cours, dans le sens où les professeurs essayent déjà de nous faire participer un maximum, mais essayent surtout de nous faire intégrer la matière naturellement, logiquement. Leur méthode pédagogique est vraiment exceptionnelle, mais uniquement applicable en très petits groupes. Alors pour le moment, ça allait, parce que nous n'étions que 3-4 dans l'institut; mais une fois que l'on serait plus, comment allaient-ils procéder?

Il parla donc plus longuement maintenant, profitant de sa loquacité plus extravertie une fois les larmes séchées. Sur son visage, même, apparu comme un nouvel élan de sympathie lorsque je m'exprimai sur mon doute envers Dieu. Il me confirma qu'il vivait donc la même chose. Intéressant, d'ailleurs, parce que malgré les cultures, histoires, et vies différentes, nous nous retrouvions des points communs. Et ça, si certains en Europe l'avaient compris, nous ne nous retrouverions pas dans la situation catastrophique actuelle.

La cloche de la petite chapelle sonna, indiquant qu'il était 12h00, à savoir l'heure du repas de midi. Le temps était passé vite. Nous nous dirigeâmes donc naturellement vers la sortie, et tout en marchant lentement, côté à côté, je lui répondis.

-Non, c'est la première fois que je mets les pieds dans cette chapelle-ci. Sinon, j'ai déjà été plus d'une fois dans un bâtiment religieux, ma mère y allait toute les semaines. C'était sa petite habitude, et c'était également pour elle l'occasion de commèrer avec les autres femmes de notre quartier... On habitait en Espagne, mais ma mère était belge.

On sortait à présent de la chapelle, il s'était remis à pleuvoir. Le chemin était boueux, et sans nos bottines obligatoires, il aurait été sans doute plus ou moins impraticable. Le vent fouettait les branches d'arbres qui se balançaient violemment autour de nous.

-Je ne crois pas que je vais reprendre son habitude...

Et notre discussion continua alors que nous nous dirigions vers le bâtiment et le réfectoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Deschamps
Administrateur
avatar
Messages : 1351
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 24

Carnet de bord
Unité: B
Âge du personnage: 10 ans
Missions effectuées: 1

MessageSujet: Re: Prions pour que le ciel ne nous tombe pas sur la tête!    Jeu 28 Nov - 15:17



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Prions pour que le ciel ne nous tombe pas sur la tête!    

Revenir en haut Aller en bas
 

Prions pour que le ciel ne nous tombe pas sur la tête!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Craindre que le ciel nous tombe sur la tête [Iryelle - Diya]
» J'AI FAIT LE MORT POUR VOIR QUI DANSE SUR MA TOMBE (CAL)
» Ce que l'avenir nous réserve
» prions pour le salut de nos âmes pécheresses. [29/05 16H57]
» Et quand vient le soir, pour qu'un ciel flamboie, le Rouge et le Noir ne s'épousent-ils pas ? [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Modern Institute of Seafront :: The Institut - Zone Rp :: 
La Zone de Détente et la Chapelle
 :: La Chapelle et le Cimetière
-